“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Deux chorales pour un concert au profit de Retina

Mis à jour le 19/03/2019 à 10:20 Publié le 19/03/2019 à 10:20
La chorale féminine « Quazylis » chantera ce dimanche sous la direction de Raphaële Leidecker.	(DR)
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Deux chorales pour un concert au profit de Retina

Cette année encore, l’Ensemble vocal féminin « Quazylis », dirigé par Raphaële Leidecker et accompagné par Benjamin Prischi au piano, sera au rendez-vous pour l’opération annuelle de solidarité « Mille Chœurs pour un regard », initiée par « Retina France ».

Cette année encore, l’Ensemble vocal féminin « Quazylis », dirigé par Raphaële Leidecker et accompagné par Benjamin Prischi au piano, sera au rendez-vous pour l’opération annuelle de solidarité « Mille

Chœurs pour un regard », initiée par « Retina France ».

Reconnue d’utilité publique,

l’association récolte des dons, afin de venir en aide aux personnes malvoyantes

et de faire évoluer la recherche médicale en ophtalmologie. Des concerts sont prévus dans toute la France ; à

Menton, il aura lieu dimanche 24 mars à 15 heures dans la salle Saint-Exupéry.

L’affiche musicale sera partagée avec le « Chœur des Coteaux d’Azur » (chœur mixte), basé sur Gattières et dirigé par Fabienne Vergé.

Le programme sera varié (classique, variété, jazz) et

devrait enthousiasmer tous

les amateurs de chant choral. Danielle Manceau, responsable régionale de « Retina » viendra présenter les dernières actions de l’association. Venez nombreux !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.