Rubriques




Se connecter à

Concert des candidats aux conservatoires de Paris et Lyon

L'Association Ars Antonina Nice, en partenariat avec la Ville de Nice, a organisé à la Bibliothèque Municipale Louis Nucéra de Nice, comme chaque année, un concert de jeunes talents, candidats aux Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique de Paris et de Lyon.

La rédaction Publié le 08/02/2016 à 05:02, mis à jour le 08/02/2016 à 05:02

L'Association Ars Antonina Nice, en partenariat avec la Ville de Nice, a organisé à la Bibliothèque Municipale Louis Nucéra de Nice, comme chaque année, un concert de jeunes talents, candidats aux Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique de Paris et de Lyon.

Cet évènement bénéficiait de la présence d'Anne-Marie Dumont, conseillère départementale à la Culture, représentant le conseil départemental des Alpes-Maritimes.

 

Les jeunes artistes, tous issus des conservatoires du département des Alpes-Maritimes et de l'Académie de Monaco, ont pu ainsi interpréter un extrait de leur programme devant un public nombreux et chaleureux.

Dans des œuvres de Bach, Beethoven, Chopin, Duport, Royer, Leclair, Schumann, Rachmaninov, Kodaly, Popper, les candidats ont démontré l'étendue de leurs talents et de la qualité de leurs professeurs, dont certains étaient présents dans la salle, tels que Flavio Losco et Stephanos Thomopoulos du C.N.R.R. de Nice.

Les sept jeunes talents sont Héloïse Bertrand-Oléari (piano), Alexandre Adline (violoncelle baroque), Ugo Turcat (clavecin), Vladislas Bechlitch-Szönyi (violon baroque), Maxime Sauze (piano), Théo Heyman (violoncelle), Rodrigo Acevedo Traba (piano) ont toutes leurs chances pour réussir dans leur parcours.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.