“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Communiquer avec les bébés, c’est ce que veut transmettre cette maison d’édition de St Laurent du Var

Mis à jour le 14/05/2021 à 18:24 Publié le 14/05/2021 à 21:00
Illustration Valerie Scherma - Anaele Rousseau
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Communiquer avec les bébés, c’est ce que veut transmettre cette maison d’édition de St Laurent du Var

Les éditions laurentines EFA sortent un livre d’histoires destiné à apprendre aux parents à communiquer par signes avec leur bébé, grâce à Petit Hibou.

Fabrice et Élodie Avati, couple d’éditeurs et laurentins d’adoption, présentent avec enthousiasme le dernier né de leur collection jeunesse: Petit Hibou, Une journée avec Maman, de Valérie Scherma et Anaëlle Rousseau.

Dans ce petit ouvrage au format 20cm x 20cm, entièrement réalisé en France en circuit court et sur papier certifié durable, on suit le personnage baptisé Petit Hibou pour une journée spéciale durant laquelle il a sa maman pour lui tout seul.

Une stratégie pour capter l’attention de l’enfant: "Le bébé n’a pas de patience et de distance affective. Il n’y a qu’une histoire de la vie de tous les jours d’un autre enfant dans laquelle il va pouvoir se retrouver, pour lui parler", explique Élodie Avati, orthophoniste de formation.

Avant les mots

S’ils veulent tant capter l’attention de l’enfant, c’est que ce livre a un objectif précis: amener les enfants à mieux communiquer. "Les bébés signeurs, c’est un booster de communication. On a tous vu un bébé faire coucou. On utilise la langue des signes, traditionnellement réservée aux malentendants, pour communiquer avec des concepts simples avec l’enfant avant qu’il ne puisse émettre des mots", explique Fabrice Avati. Pour cela, chaque étape du livre est illustrée avec un enfant qui réalise un signe. "Le mot va être signé et prononcé par le parent en même temps, le but étant de délaisser progressivement le signe au profit des mots", détaille Élodie.

Parler avec un bébé vous semble délirant? Pourtant, c’est possible. Il n’est évidemment pas question de tenir une conversation complète, mais de permettre à l’enfant d’exprimer l’essentiel. Et bien avant d’être physiquement capable de fabriquer la parole, contrairement à ce que l’on a longtemps pensé: "L’enfant peut ressentir et exprimer l’amour, le manque, la peur, la faim, le froid, le chaud. Même pour moi, ça a été une révélation", confie Élodie Avati, dont le langage est le premier métier. "C’est vraiment destiné aux enfants entendants qui ne peuvent pas encore parler. Pour la catégorie des 0-2 ans. Le bébé commence à retenir les gestes à 3-4 mois, et il commence à les imiter dès 6 mois", poursuit son mari.

Si cela peut paraître surprenant à ceux qui n’en ont jamais entendu parler, cette technique vient d’Amérique du Nord et est employée aux États-Unis et au Canada depuis les années quatre-vingt. "Là-bas, 75% des crèches utilisent les signes pour communiquer avec les bébés", rapporte Fabrice Avati.

D’après plusieurs articles américains, l’usage de cette langue des signes simplifiée avec les bébés permet de renforcer le lien parent-enfant, mais aussi de réduire les frustrations des enfants, puisqu’ils peuvent exprimer leurs besoins. Les enfants pleurent donc moins longtemps et accèdent plus facilement au langage. "Tout ce qui s’inscrit dans l’inconscient du bébé ne sera jamais perdu. Il pourra mieux exprimer ses émotions", affirme l’orthophoniste. Bref, que des avantages.

Chaque signe est détaillé. Ici, le bisou.
Chaque signe est détaillé. Ici, le bisou. Illustration EFA Editions

Jusqu’à la parole

Élodie Avati a rencontré Valérie Scherma, l’autrice du livre, dans un atelier de signes associés à la parole, car cette dernière est enseignante, formatrice et animatrice certifiée en la matière. "En fait, j’ai imaginé le livre que j’aimerais utiliser lors de mes ateliers avec les bébés et leurs parents", a confirmé l’auteur. Car sur le marché aujourd’hui, l’essentiel des livres disponibles s’oriente sur la technique. Et ce sont aussi souvent des ouvrages destinés aux parents d’enfants malentendants.

Pour aider les parents à développer cette forme de communication, le couple de jeunes éditeurs entend bien poursuivre les aventures de l’oiseau aux grands yeux: "Nous voudrions faire une collection avec tout plein de tomes. Chaque saison de l’année a ses événements. En hiver il y a le froid, les manteaux, Noël. En été il y a la plage, le soleil. Autant d’opportunités d’acquérir de nouveaux mots. L’idée, c’est de suivre le bébé et le parent jusqu’à l’apparition du langage."

Elodie et Fabrice Avati ont créé EFA Editions à St Laurent du Var.
Elodie et Fabrice Avati ont créé EFA Editions à St Laurent du Var. Nice Matin
Boîte à outils

EFA éditions, c’est la nouvelle aventure de l’entrepreneur en série, Fabrice Avati, et de son épouse Élodie, orthophoniste et artiste touche à tout. La jeune maison propose des livres conçus par des auteurs du milieu de l’enfance.

"Tous nos artistes sont des pédagogues et des professionnels de la petite enfance. Ils ont en plus cette compétence artistique qui leur permet de livrer des histoires avant tout divertissantes", explique Fabrice. L’autrice la plus prolifique de la maison n’est autre qu’Élodie, qui conçoit des ouvrages enrichis d’outils qu’elle a acquis en tant qu’orthophoniste, et de notions philosophiques. 

Cendrillon veut des baskets pour parler de liberté, de bonheur et de différence ; un petit loup qui a peur d’une petite fille avec un téléphone portable pour aborder la différence et la tolérance. "Au-delà du plaisir de la lecture, on veut lui apporter des outils pour le développement personnel de l’enfant." Pour chaque ouvrage l’audio ou la vidéo sont offerts grâce à un code présent dans le livre.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.