“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Comment le musée Matisse de Nice se déconfine sur Internet

Mis à jour le 03/03/2021 à 15:35 Publié le 03/03/2021 à 12:22
Des ateliers à réaliser à la maison sont proposés sur le site. Il est également possible d’assister l’exposition virtuelle «Les murs reculent», jusqu’au 13mars.

Des ateliers à réaliser à la maison sont proposés sur le site. Il est également possible d’assister l’exposition virtuelle «Les murs reculent», jusqu’au 13mars. (Photo Éric Ottino)

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Comment le musée Matisse de Nice se déconfine sur Internet

Fermé pour cause de pandémie de covid-19, le musée Matisse s'adapte en renforçant sa présente sur Internet avec une refonte globale de son site (expositions virtuelles, ateliers...), mais aussi par une présence accrue sur son compte Instagram.

"Un enjeu majeur." Voilà comment Claudine Grammont, directrice du musée Matisse, qualifie le développement de son contenu sur Internet.

Plus de trois mois après sa fermeture en raison de la Covid-19, l’établissement s’adapte en renforçant sa présence en ligne, avec l’aide des services informatiques de la Ville.

"Gageons que cette crise et les défis qu’elle sous-tend pour nos musées sauront nous pousser à innover toujours plus, à penser de nouvelles formes de rencontres avec les habitants et à renforcer la pertinence sociale de nos musées et leur positionnement sur le territoire", éclaire le maire.

Le fruit d’un travail colossal

Le site Internet du musée a bénéficié d’une refonte globale sur la forme et le fond. Nouvelle charte graphique, nouvelles ressources.

"C’est un travail colossal et nous n’en sommes qu’au début", relativise la directrice. Pour cause, une myriade d’idées animent l’esprit de Claudine Grammont et ses équipe: insertion d’archives sonores, d’entretiens, d’articles de presse et création d’un forum pour les chercheurs.

Des projets qui se greffent à des nouveautés déjà visibles. Il est par exemple possible d’assister à une exposition virtuelle (Les Murs reculent) jusqu’au 31 mars.

L’établissement dispose désormais d’une librairie-boutique en ligne, consultable sur le site Arteum.com. En parallèle, le compte Instagram est alimenté régulièrement.

Une "carte à jouer"

Grâce au site, la directrice est consciente que le musée a une "carte à jouer" pour devenir une plateforme de référence dédiée à Henri Matisse.

Le développement de l’offre numérique doit "permettre d’accueillir un nombre très important de visiteurs en ligne." Une manière de contribuer au rayonnement international de l’artiste.

L’un des prochains grands défis de Claudine Grammont, c’est la visite virtuelle de son établissement : "Être n’importe où dans le monde et pouvoir arpenter le musée Matisse, ça serait une avancée incroyable…" Même si le développement du site est antérieur au contexte sanitaire, ce dernier l’a exacerbé.

"Nos effectifs s’étoffent et des personnes de plus en plus jeunes les intègrent. Ces nouveaux venus pourront accompagner l’évolution de notre offre numérique", pronostique Claudine Grammont.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.