“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Charlotte Le Bon à CanneSeries: "Je n'ai aucun problème avec l'idée d'être moche à l'écran! "

Mis à jour le 14/10/2020 à 18:49 Publié le 14/10/2020 à 18:49
Charlotte Le Bon et Veerle Baetens, aussi complices à CanneSeries que dans la série Cheyenne et Lola, présentée en avant-première sur la Croisette.

Charlotte Le Bon et Veerle Baetens, aussi complices à CanneSeries que dans la série Cheyenne et Lola, présentée en avant-première sur la Croisette. Photo Patrice Lapoirie

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Charlotte Le Bon à CanneSeries: "Je n'ai aucun problème avec l'idée d'être moche à l'écran! "

Avec l'actrice belge Veerle Baetens (Alabama Monroe), l'ex Miss Météo de Canal+ composent le duo de choc et de charme de la série Cheyenne et Lola (OCS), présentée en avant-première sur la Croisette. Girls power!

Dans le studio CanneSeries, les voilà assises côte à côte. Aussi unies que dissemblables. Charlotte Le Bon la Québécoise, tenue sexy et verbe facile, se montre volubile, enjouée, un brin exubérante. Veerle Baetens la Belge, style soignée dans sa jupe tailleur bien ajustée, se révèle plus réservée. « Le Ying et le yang ! », comme le clame la première.

Une complémentarité disparate, qui fait tout le sel de leur duo dans Cheyenne et Lola, la série polar de CanneSeries.

« Lola, c’est une femme solaire et légère, un peu folle et psychopathe, très dépendante sur le plan affectif, qui se fout un peu de tout avec humour », décrypte Veerle à propos de sa partenaire de jeu.

« C’est vrai, mon personnage est complètement zinzin, rigole l’intéressée.

Quant à Cheyenne, c’est un loup solitaire en grande quête d’indépendance, loyale, qui intériorise tout, mais dégouline d’humanité ».

Contraste psychologique qui touche à la tête, mais qui leur colle aussi à la peau !

Soit une ex-taularde tatouée au crâne rasé (Cheyenne), et une bimbo égoïste au sex-appeal désespéré (Lola). Contraintes de faire amie-amie après le meurtre perpétré par l’une d’entre elles, et de collaborer avec la pègre locale. Et quand l’une dissimule toute sensualité, l’autre en déborde !

« On s’est beaucoup amusé à construire le look de chacune, confirme Veerle, bien plus apprêtée que sa Cheyenne pour monter le tapis rose. Pour moi, trouver les fringues, la coupe et le maquillage est une étape clé pour comprendre un personnage. Sans cela, je peux me sentir un peu perdue ».

« Quant à moi, avec mes tops moulant ou mon pyjama, soit j’ai l’air d’une ado, soit d’un simple objet », ajoute Lola-Charlotte, plus sexy que pyjama pour CanneSeries.

Sang et petites tenues

Accessoires ou pas, la scène d’ouverture où nos héroïnes nettoient un mur éclaboussé de sang, quasiment dans le plus simple appareil, vaut aussi son pesant de cacahuètes... Silhouettes à mirettes.

On pense forcément à Thelma et Louise (Geena Davis et Susan Sarandon), le road-movie de Ridley Scott, ou à Jennifer Tilly et Gina Gershon dans Bound, le thriller sulfureux des frères (devenues sœurs !) Wachowski.

« On ne s’est pas référées à ces fameux personnages, mais c’est vrai que dans l’écriture de notre duo, il y a un peu de ça, constate Veerle. Ce sont deux femmes qui se trouvent à un moment critique de leurs vies. Elles n’auraient jamais dû se croiser mais leur rencontre va révolutionner l’existence de chacune ».

Femmes fragiles. Fortes aussi !

« Oui, mais il ne faut pas y voir un message militant, souligne Charlotte, même si les personnages masculins en prennent souvent pour leur grade. Il y aurait la même solidarité entre deux mecs, ce n’est pas un show féministe, juste une très bonne série ! ».

Dans la fiction signée Virgine Brac (Paris), les nuages s'amoncellent au-dessus de Lola. Comme si l’ex-Miss Météo de Canal + ne faisait plus la pluie et le beau temps ? « Ah, si Lola avait été Miss Météo, elle aurait probablement trucidé l’animateur ou quelques invités de l’émission ! tranche l’ancienne chroniqueuse. Lola n’est pas assez cadrée pour Miss Météo car mine de rien, c’est un taf de cinglée ! C’est pour ça que je n’ai fait qu’une seule année ».

Depuis, sa prestation dans Yves Saint Laurent (nomination aux Césars) a fait le renom de l’actrice Le Bon (après une apparition remarquée dans Astérix au service de sa majesté »), tandis qu’Alabama Monroe a révélé Veerle dans un autre registre que ses rôles de flic TV dans Code 37 ou The Team.

« J’aimerais bien jouer quelque chose de plus léger, trouver le clown à l’intérieur de moi », émet d’ailleurs la Belge, sans blaguer.

Et Charlotte, un rôle de moche ?

« Ah mais je n’ai aucun problème avec l’idée d’être moche à l’écran ! », affirme l’ancien mannequin, même s’il faudrait alors crier à l’erreur de casting.

En attendant, Charlotte (qui dessine et peint) et Veerle (qui chante et joue de la musique) partagent encore un projet en commun, chacune de leur côté : elles réaliseront leur premier film à l’été 2021.

De quoi retrouver un jour « Cheyenne et Lola » sur les marches du Palais à Cannes.Telles deux Indiennes dans la ville.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.