César 2023: "L’Innocent" de Louis Garrel en grand favori... Découvrez la liste des nominations

Le film de et avec Louis Garrel, L’innocent, projeté en avant-première lors du dernier Festival de Cannes est le grand favori des César 2023 avec onze nominations. La Palme d’Or Sans filtre est également en lice pour le César du meilleur film étranger. La cérémonie aura lieu le vendredi 24 février.

Mathieu Faure Publié le 25/01/2023 à 11:16, mis à jour le 25/01/2023 à 11:16

La cérémonie des César aura lieu le vendredi 24 février à l’Olympia et sera présidée par l’acteur Tahar Rahim, double lauréat en 2010 avec Un Prophète de Jacques Audiard (Meilleur Espoir Masculin et Meilleur acteur). Une cérémonie qui va d’ailleurs connaître un sérieux coup de lifting afin de remonter les audiences faméliques des derniers exercices et donner à la soirée un vent de nouveauté. Pour le coup, neuf maîtres et maîtresses de cérémonie vont se succéder: Emmanuelle Devos, Léa Drucker, Eye Haïdara, Leïla Bekhti, Jérôme Commandeur, Jamel Debbouze, Alex Lutz, Raphaël Personnaz et Ahmed Sylla. Le réalisateur David Fincher, de son côté, recevra un César d’honneur pour sa brillante carrière: Seven, The Game, Fight Club, Zodiac, Gone Girl, House of Cards ou encore Mindhunter.

Pas de polémique en vue

L’Académie des César tente depuis plusieurs années de se renouveler et a dû, au moment des premières nominations, désamorcer une première crise potentielle en décidant, dans la foulée des révélations autour de l’acteur Sofiane Bennacer, comédien révélé dans Les Amandiers et mise examen pour viols, qu’aucune personne mise en cause "par la justice pour des faits de violence" ne serait "mise en lumière" lors de la cérémonie. Une dite cérémonie qui va devoir récompenser ceux et celles qui ont fait le cinéma en 2022 dans une année où la fréquentation des salles a chuté de 20 à 30%.

Le Festival de Cannes dignement représenté

Pourtant, certains films ont su tirer leur épingle du jeu, à commencer par L’innocent de Louis Garrel, présenté en avant-première au dernier Festival de Cannes et qui décroche 11 nominations dont celui de meilleur acteur pour Louis Garrel, meilleur film et meilleur réalisateur mais également La Nuit du 12 de Dominik Moll, également projeté à Cannes, avec dix nominations. A noter que quatre des cinq films nominés dans la catégorie meilleur film étranger étaient en compétition officielle à Cannes: La Palme d’Or "Sans filtre" par Ruben Östlund, "Close" par Lukas Dhont, "La conspiration du Caire" par Tarik Saleh et "Eo" par Jerzy Skolimowski. Le dernier film en lice, "As bestas" par Rodrigo Sorogoyen, a été projeté en avant-première à Cannes également. Un beau millésime en somme.

Meilleure actrice

Fanny Ardant dans "Les jeunes amants"

Juliette Binoche dans "Ouistreham"

Laure Calamy dans "À plein temps"

Virginie Efira dans "Revoir Paris"

Adèle Exarchopoulos dans "Rien à foutre"

Meilleur acteur

Jean Dujardin dans "Novembre"

Louis Garrel dans "L’Innocent"

Vincent Macaigne dans "Chronique d’une liaison passagère"

Benoît Magimel dans "Pacifiction – tourment sur les îles"

Denis Ménochet dans "Peter von Kant"

Meilleure actrice dans un second rôle

Judith Chemla dans "Le sixième enfant"

Anaïs Dumoustier dans "Novembre"

Anouk Grinberg dans "L’innocent"

Lyna Khoudri dans "Novembre"

Noémie Merlant dans "L’innocent"

Meilleur acteur dans un second rôle

François Civil dans "En corps"

Bouli Lanners dans "La nuit du 12"

Micha Lescot dans "Les Amandiers"

Pio Marmaï dans "En corps"

Roschdy Zem dans "L’innocent"

Meilleur espoir féminin

Marion Barbeau dans "En corps"

Guslagie Malanda dans "Saint Omer"

Rebecca Marder dans "Une jeune fille qui va bien"

Nadia Tereszkiewicz dans "Les Amandiers"

Mallory Wanecque dans "Les Pires"

Meilleur espoir masculin

Bastien Bouillon dans "La nuit du 12"

Stefan Crepon dans "Peter von Kant"

Dimitri Doré dans "Bruno Reidal, confession d’un meurtrier"

Paul Kircher dans "Le lycéen"

Aliocha Reinert dans "Petite nature"

Meilleur réalisateur

Cédric Klapisch pour "En Corps"

Louis Garrel pour "l’Innocent"

Cédric Jimenez pour "Novembre"

Dominik Moll pour "la Nuit du 12"

Albert Serra pour "Pacifiction - Tourment sur les îles"

Meilleur film

"Les Amandiers" produit par Alexandra Henochsberg, Patrick Sobelman, réalisé par Valéria Bruni Tedeschi

"En corps", produit par Bruno Lévy, réalisé par Cédric Klapisch

"L’innocent" produit par Anne-Dominique Toussaint, réalisé par Louis Garrel

"La nuit du 12", produit par Caroline Benjo, Barbara Letellier, Carole Scotta, Simon Arnal, réalisé par Dominik Moll

"Pacifiction - Tourment sur les îles", produit par Pierre Olivier Bardet, réalisé par Albert Serra

Meilleur film étranger

"As bestas" par Rodrigo Sorogoyen

"Close" par Lukas Dhont

"La conspiration du Caire" par Tarik Saleh

"Eo" par Jerzy Skolimowski

"Sans filtre" par Ruben Östlund

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.