“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Casse-noisette" à Monaco pour un bel anniversaire

Mis à jour le 24/12/2013 à 12:44 Publié le 24/12/2013 à 12:28
Pour ses vingt ans à la tête des Ballets de Monte-Carlo, Jean-Christophe Maillot propose un "Casse-noisette" très personnel, à voir pendant les fêtes.

Pour ses vingt ans à la tête des Ballets de Monte-Carlo, Jean-Christophe Maillot propose un "Casse-noisette" très personnel, à voir pendant les fêtes. (Photo Eric Dulière)

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

"Casse-noisette" à Monaco pour un bel anniversaire

Jean-Christophe Maillot est à la tête des Ballets de Monte-Carlo depuis vingt ans. Pour fêter l'événement, le chorégraphe propose dès jeudi soir un "Casse-noisette" très spécial...

Jean-Christophe Maillot est à la tête des Ballets de Monte-Carlo depuis vingt ans. Pour fêter l'événement, le chorégraphe propose dès jeudi soir un "Casse-noisette" très spécial...

"Casse-noisette compagnie n'est pas une célébration ni un hommage, confie Jean-Christophe Maillot. C'est un ballet qui raconte l'histoire de la compagnie des Ballets de Monte-Carlo."

Quand on l'interroge sur son parcours monégasque, le chorégraphe répond: "J'ai été motivé par l'envie formidable de montrer que Monaco pouvait être un lieu de création. C'est une démarche indiscutable qui maintenant est vérifiée partout. La princesse de Hanovre y est pour beaucoup."

Une création à voir du 26 décembre au 5 janvier, salle des Princes du Grimaldi Forum.


Interview complète à lire ce mercredi dans Monaco-Matin.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.