“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Boris Cyrulnik donnera une conférence ce lundi soir à l’Auditorium Rainier-III de Monaco

Mis à jour le 03/06/2019 à 11:06 Publié le 03/06/2019 à 11:00

Boris Cyrulnik donnera une conférence ce lundi soir à l’Auditorium Rainier-III de Monaco

Écrire, s’inventer un monde et tracer ainsi sa route allégé de ses trop lourds fardeaux… À 19h30 ce lundi, Boris Cyrulnik anime une conférence à l’Auditorium Rainier-III, intitulée "Résilience et Littérature".

Écrire, s’inventer un monde et tracer ainsi sa route allégé de ses trop lourds fardeaux… À 19 h 30 ce lundi, Boris Cyrulnik anime une conférence à l’Auditorium Rainier-III, intitulée "Résilience et Littérature". Un sujet qu’a approfondi le neuropsychiatre dans son tout dernier livre : La nuit, j’écrirai des soleils. Cet ouvrage est l’un des plus personnels de l’auteur qui revient sur son enfance, mais aussi sur les bienfaits de l’imaginaire, du rêve et sur le salut par la création.

La résilience par la littérature

La Seconde Guerre mondiale est le cadre chaotique de Boris Cyrulnik au début de sa vie. "On écrit pour donner forme à un monde incertain, pour sortir de la brume, éclairant un coin de notre monde mental, explique le neuropsychiatre. Le manque invite à la créativité, la perte à l’art, l’orphelinage au roman. Une vie sans actions, sans rencontres et sans romans ne serait qu’une existence sans plaisirs et sans rêves, un gouffre de glace."

À partir de quelques grandes œuvres de Genet, Tolstoï ou Gary, Boris Cyrulnik poursuit son exploration fine et sensible de la résilience. Les mots permettent de s’évader, de fuir la réalité, de se construire, de s’inventer un monde, de combler un manque ou de raconter son histoire… Autant de pouvoirs de la littérature pour vaincre le malheur et sur notre irrépressible besoin de fiction pour vivre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct