Rubriques




Se connecter à

Après 201 jours de fermeture, les cinémas rouvrent mercredi

Enfin, les cinémas rouvrent mercredi. Mais dans quelles conditions ? Avec quelles contraintes ? Et quelle programmation ? Séance express en cinq questions-réponses et trois exemples azuréens.

Christophe CIRONE Publié le 18/05/2021 à 08:00, mis à jour le 17/05/2021 à 22:23
Mario Tommasini, patron des cinémas Pathé de Nice, prépare la réouverture du dernier-né, Gare du Sud. (Photo Eric Ottino)
Au Pathé-Gare du Sud, l’écran géant à l’entrée annonce les conditions de la réouverture. Eric Ottino / Nice Matin.
Gel, distanciation, masque obligatoire... Au Variétés, Thierry Duchêne rappelle le protocole sanitaire incontournable. Eric Ottino / Nice Matin.
A l’entrée du Variétés, à Nice, un croquis explique les contraintes de placement en salle. Eric Ottino / Nice Matin.

Il était temps! On va revivre... » Le hall est encore vide, mais Mario Tommasini compte déjà "plusieurs centaines de réservations" dans ses cinémas Pathé à Nice (Gare du Sud, Masséna, Lingostière). Signe d’une soif de 7e art à étancher, après presque sept mois de privations. Demandez le programme.

A quelle heure?

Couvre-feu à 21h oblige, les derniers spectateurs doivent avoir quitté la salle à 20h45. A ce stade, chaque cinéma lance donc sa dernière séance au plus tard à 19h. A compter du 9 juin, dernière séance à 21h pour boucler l’affaire avant 23h. Il faudra attendre le 30 juin (si tout va bien) pour voir à nouveau un film débuter à 22h et nous emmener jusqu’à minuit.

Le matin, chacun son rythme. Chez Pathé, Mario Tommasini n’ouvre ses portes qu’à 13h - pour l’instant. "On va déjà voir si le public est au rendez-vous." Thierry Duchêne, lui, compte bien sur la séance du matin.

A Nice, le directeur des cinémas Variétés et Rialto ouvre dès 10h30. Tous les jours au Variétés, mercredi-samedi-dimanche au Rialto. A Antibes, Claire Tocquet ouvre le Cinéma Casino dès 11h, toute la semaine et non plus seulement le week-end, "pour compenser le couvre-feu".

 

Quelle configuration?

Même contrainte que pour les salles des fêtes et les chapiteaux: la jauge est limitée à 35%. Le 9 juin, elle passera à 65%. Et le 30 juin, à 100%. Pour l’heure, "le système de caisse bloque automatiquement les places de distanciation sociale", explique Mario Tommasini. Adieu rentabilité! Mais l’enjeu du 19 mai est ailleurs. "Aujourd’hui, le plaisir et la nécessité, c’est de rouvrir. Et de redonner des envies de cinéma."

La règle d’or: respecter une distance latérale de deux fauteuils avec vos voisins, de part et d’autre. Sauf avec les spectateurs venus avec vous (groupes de 6 personnes max).

Objectif: "Vous protéger et protéger les autres", rappelle le croquis affiché à l’entrée du Variétés. "Il faut faire attention", insiste Thierry Duchêne, masque FFP2 sur le nez.

Suivant quelles règles?

Gel hydroalcoolique, distanciation entre spectateurs, désinfection des salles, flux entrées/sorties distincts... Thierry Duchêne connaît la chanson: "C’est comme en juin 2020". Toilettes femmes d’un côté, WC hommes de l’autre. "Ni confiserie, ni boisson", remarque Claire Tocquet. Et surtout, surtout: le masque.

 

Il est obligatoire à partir de 11 ans durant toute la projection. "Dès l’instant où les gens entrent dans le cinéma, ils doivent garder le masque jusqu’à la sortie", résume Thierry Duchêne. Les exploitants espèrent ne pas avoir à faire la police. Mario Tommasini prévient: "On compte avant tout sur le civisme des gens."

Pour quels films?

Après un semestre de disette, place au grand embouteillage. Reprise "mixte", entre films trop vite stoppés et nouveautés. Adieu les cons d’Albert Dupontel (multi-césarisé entre-temps) ou Drunk de Thomas Vintenberg (multi-oscarisé) sont ainsi rejoints le 19 mai par Envole-moi de Christophe Barratier, Falling de et avec Viggo Mortensen, L’Etreinte avec Emmanuelle Béart, Mandibules de Quentin Dupieux, des films pour enfants (Tom & Jerry, StarDog et TurboCat...).

"Beaucoup de films, pléthore de films", s’inquiète Thierry Duchêne. Pas le temps de laisser agir le bouche-à-oreille. Ni de voir tous les films du même genre. Ni de place pour les plus petits. Pathé va jongler avec la multi-programmation. D’autant que juin s’annonce tout aussi dense. "On va devoir faire un choix, regrette Claire Tocquet. Ce n’est pas évident. On voudrait en prendre beaucoup plus... On va essayer de faire plaisir aux spectateurs."

Comment réserver?

En ligne, pardi! Chez Pathé, c’est un passage incontournable. Le Cinéma Casino le conseille fortement désormais. D’autres ne le proposent pas encore, à l’instar du Variétés et du Rialto. Mais la commande en ligne y sera accessible "d’ici la rentrée".

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.