“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

A Nice, la naissance du spectacle musical "Roxane"

Mis à jour le 01/05/2021 à 19:25 Publié le 01/05/2021 à 18:07
Le spectacle musical Roxane voit peu à peu le jour. (Photo Eric Ottino)

Le spectacle musical Roxane voit peu à peu le jour. (Photo Eric Ottino) Photo Eric Ottino

Je découvre la nouvelle offre abonnés

A Nice, la naissance du spectacle musical "Roxane"

Durant toute la semaine, l’équipe de Roxane, l’adaptation musicale de Cyrano de Bergerac, était en résidence au théâtre Lino Ventura, à Nice.

Assister à la naissance d’un spectacle est un moment émouvant. Un peu comme un enfant, il n’est pas possible d’être affirmatif sur son devenir, mais on peut espérer, en le regardant grandir.

Depuis le début de l’aventure Roxane, l’adaptation musicale de la pièce Cyrano de Bergerac, le groupe Nice-Matin, partenaire de la pièce, vous raconte la naissance de ce show, déjà vendu à l’étranger.

Vendredi, une étape cruciale a été franchie: c’était la sortie de résidence. Dans le jargon, cela veut dire que les artistes ont terminé un cycle de travail dans un lieu qu’ils avaient investi. En l’occurrence, le théâtre Lino Ventura, à Nice.

Sur cette scène de l’Est niçois, la troupe a réalisé un filage. C’est-à-dire qu’ils ont répété l’intégralité du spectacle en une seule prise. Ce qui permet à Gil Marsala, le producteur et metteur en scène, de s’assurer que la mise en scène est harmonieuse, et que les intentions du parolier Philippe Hattemberg sont respectées. Autour du compositeur Stéphane Brunello, le casting interprète la pièce "un peu mieux chaque jour".

De l’émotion brute

Si le projet est encore récent, on en devine déjà parfaitement les contours et l’émotion qui s’en dégage. Il faut dire que le duo Hattemberg/Brunello est redoutable, et a déjà la paternité de nombreux titres, dont certains dans des comédies musicales comme Le Roi Soleil, ou Mozart l’opéra rock. Ils ressortent de cette semaine satisfaits: "C’est émouvant de voir naître un projet qu’on porte depuis si longtemps", confie Philippe Hattemberg.

Gil Marsala, à qui l’on doit Piaf, le spectacle (un succès mondial avec plus d’un million de spectateurs à travers cinquante pays), est très satisfait de cette semaine de résidence: "Ils ont vraiment fait un super travail, ça prend forme, on a hâte de voir la suite."

Mais le CV des producteurs n’explique pas tout. Le casting joue beaucoup. Les artistes, presque tous locaux, s’investissent dans ce projet comme jamais. "Ça fait une semaine qu’on est à fond tous les jours. D’habitude, se lever à 7 heures du matin c’est compliqué, mais là on l’a fait sans difficulté et avec le sourire. Après un an sans rien jouer, c’est du pur bonheur", exulte Romain Dos Santos qui interprète Christian. Baby J, la jeune interprète de Roxane est, elle aussi, sous le charme: "On a découvert une nouvelle famille, la troupe est extraordinaire. On est tous ensemble, dans la joie."

Découverte

L’adaptation respecte au maximum l’œuvre originale. Le triangle amoureux impossible a été transposé dans le monde de la musique des années quatre-vingts. Cyrano est devenu parolier et Christian chanteur. Roxane est une danseuse promise à un bel avenir et De Guiche un producteur peu scrupuleux. Bertrand Borgognone, qui interprète l’homme d’affaires avec brio affiche un sourire contagieux: "On commence à vraiment rentrer dans l’histoire". Romain Dos Santos lui emboîte le pas: "On se découvre dans un personnage. On joue un personnage, mais on découvre qu’on n’est pas si différents". C’est une vraie masse d’émotion brute que la troupe façonne avec talent. On a vraiment hâte de découvrir le spectacle dans le théâtre ambulant imaginé par Gil Marsala, qui prendra place sur le port de Nice, à deux pas des restaurants, pour accomplir l’objectif du producteur: participer au réveil de l’économie locale au travers du spectacle vivant. Rendez-vous le 3 juin, pour fêter en musique, la fin de cet interminable silence.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.