“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

A Monaco, Titouan Lamazou croque l'Amérique latine par les racines

Mis à jour le 09/07/2014 à 08:08 Publié le 09/07/2014 à 07:04
Zoom sur... Maria Angela - 26008578.jpg
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

A Monaco, Titouan Lamazou croque l'Amérique latine par les racines

Il s'est illustré sur papier, à l'encre ou au crayon, avant de remporter les plus grandes courses de voile - Vendée Globe et Route du Rhum - en solitaire. Revenu à ses premières amours, Titouan Lamazou poursuit son dessein au long cours.

Il s'est illustré sur papier, à l'encre ou au crayon, avant de remporter les plus grandes courses de voile - Vendée Globe et Route du Rhum - en solitaire. Revenu à ses premières amours, Titouan Lamazou poursuit son dessein au long cours.

En croquant, sur tous les continents, la beauté des femmes, quels que soient leurs âges, leur couleur et leurs coutumes.

À Monaco, en lien avec la galerie Marlborough, la Maison de l'Amérique latine mixe une galerie de portraits à la gouache et une série de montages photographiques réalisés en 2004 au Brésil et en 2006 en Colombie.

Ce projet intitulé Femmes du monde a, depuis, cédé la place à un travail en profondeur sur le Sahel, où il multiplie les séjours malgré des conditions de confort et de sécurité assez précaires.

Titouan Lamazou continue aussi de se consacrer à son bateau-atelier, un catamaran de 50 mètres, véritable résidence d'artiste en mer. Les études techniques devraient débuter avant la fin de cette année, pour une livraison d'ici à trois ans.
 


Savoir +

 

Titouan Lamazou. Jusqu'au 11 septembre, à la Maison de l'Amérique latine, Résidence Europa, place des Moulins à Monaco. Du lundi au samedi, de 14 h à 19 h. Entrée libre. Rens. 00.377.93.25.17.51.

 

 


Zoom sur Maria Angela

1 Titouan Lamazou a réalisé ce dessin à Cali, dont son ami l'écrivain Alvaro Mutis parlait comme de « la ville aux filles inconcevables ». Impossible pour lui de ne pas constater in situ cette beauté légendaire des métisses colombiennes. Sur place, l'artiste a découvert une réalité différente : « Cali est aujourd'hui l'une des cités les plus dangereuses au monde avec 6 500 assassinats par an. Et elle a supplanté Rio ou Caracas en matière de chirurgie esthétique, avec des gamines de 16 ans qui se font refaire les seins ou les fesses pour augmenter leurs chances dans les élections, les défilés. »

2 Parmi elles : Maria Angela, à l'époque étudiante, mais candidate résolue à la vie supposément rêvée de top-modèle.

3 Titouan Lamazou a peint directement sur des affiches prélevées dans la rue. C'est, en Colombie, le moyen de communication le plus répandu, utilisé pour annoncer les événements culturels comme les fêtes de famille ou les concours de miss.

4 Contrairement aux saisissants montages photographiques composés d'innombrables clichés mixés sur écran, à l'atelier, les portraits de femmes sont toujours réalisés dans l'instant. Rien cependant d'un « carnet de voyage » tel que pouvait le concevoir un Delacroix : « Je suis un peintre qui voyage », corrige Titouan Lamazou.

 

Zoom sur... Maria Angela - 26008561.jpg

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.