Rubriques




Se connecter à

8e salon du livre : une centaine d’auteurs annoncés

Au total, 94 auteurs et 17 invités d’honneur sont attendus samedi 2 et dimanche 3 mars à la salle d’exposition Antoine 1er, à l’occasion du 8e salon du livre

Romy Fuster Publié le 04/02/2019 à 16:06, mis à jour le 06/02/2019 à 16:06
Le maire de Vintimille, Enrico Ioculano, était présent pour la conférence de presse.
Le maire de Vintimille, Enrico Ioculano, était présent pour la conférence de presse. R.F.

Une chose est sûre : pour l’association Rencontres Littéraires Fabian Boisson, organisateur depuis quatre années du Salon du Livre de Monaco, la Principauté est un pays où il fait bon lire !

Cette année, près de cent auteurs fouleront la salle d’exposition du Quai Antoine 1er. Et à leurs côtés, 17 invités d’honneur, dont Patrick Poivre d’Arvor ou encore Christophe Barbier. Au programme : débats, dédicaces et conférences. Le but ? Développer la littérature et les échanges culturels de tout style, en réunissant des écrivains pour des moments d’échanges et de partages avec les lecteurs.

 

Des professionnels monégasques

Si la majorité des professionnels vient des départements limitrophes, les auteurs monégasques seront également à l’honneur : « Nous favorisons les auteurs locaux, c’est très important » assure Yvette Gazza-Cellario, la présidente des Rencontres littéraires. Cette année, des spécialistes vont également apporter leur touche : « Deux artistes monégasques vont habiller la grande salle de 500 m2 du Quai Antoine 1er. Ils vont également construire une sculpture éphémère annonçant la manifestation ». Des écrivains en herbe seront également présents. Pollution des océans, intelligence artificielle, ou encore réchauffement climatique, c’est sur ces trois thèmes principaux que les lycéens devront réfléchir. Un palmarès sera alors établi et les gagnants auront la chance de participer à une séance de dédicaces avec les professionnels.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.