“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

20e Festival de musique : un concert dédié au Lt-colonel Arnaud Beltrame

Mis à jour le 27/03/2018 à 05:16 Publié le 27/03/2018 à 05:16
Musiciens, chanteurs, chef d'orchestre, organisateurs... très applaudis par le public.

Musiciens, chanteurs, chef d'orchestre, organisateurs... très applaudis par le public. S.I.

20e Festival de musique : un concert dédié au Lt-colonel Arnaud Beltrame

À l'ouverture samedi au théâtre Daner, du 3e concert du Festival de Musique de chambre, « Viva Vivaldi » présenté par l'Orchestre « Passion Classique », André Peyrègne (1), à la fois chef d'orchestre et présentateur de la soirée, a dédié ce concert au regretté Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, décédé lors de l'attentat terroriste dans l'Aude.

À l'ouverture samedi au théâtre Daner, du 3e concert du Festival de Musique de chambre, « Viva Vivaldi » présenté par l'Orchestre « Passion Classique », André Peyrègne (1), à la fois chef d'orchestre et présentateur de la soirée, a dédié ce concert au regretté Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, décédé lors de l'attentat terroriste dans l'Aude.

C'était le point fort du Festival, un magnifique concert avec l'orchestre « Passion Classique », créé en 2010 et composé de musiciens professionnels et des meilleurs diplômés niçois.

Un orchestre à cordes baroque avec clavecin et 8 solistes invités. L'orchestre se produit régulièrement dans les Alpes-Maritimes, sous la direction de Matthieu Peyrègne, qui, samedi soir, était invité comme chanteur alto.

À la guitare à 10 cordes, Hugues Navez, professeur de guitare au Conservatoire de Bruxelles, a interprété à l'ouverture du concert, le concerto pour mandoline et cordes en do majeur, RV 425, et en clôture, le concerto pour luth et cordes en ré majeur, RV 93, démontrant les grandes qualités musicales de guitariste.

Au programme également, deux interprétations avec une belle couleur de voix par Vanessa Fouillé, soprano, de Domine Deus (extrait du Gloria), ainsi que les extraits du Beatus Vir… Le public était en outre transporté par Stabat Mater (la douleur d'une mère), interprétée avec émotion par l'alto Matthieu Peyrègne, à la voix exceptionnelle.

À l'inverse, exaltation de joie dans le magnifique concerto pour 2 hautbois en ré mineur, joué par Emmanuelle Somer et François Meyer, dotés d'une grande aisance musicale et virtuosité.

Le concerto pour basson en si bémol majeur, un des instruments à la tessiture grave, était interprété avec originalité et maîtrise par José Castillo, professeur de basson au CRR de Nice.

Par ailleurs, les violoncellistes de l'orchestre, Stéphanie Arnoud et Axel Polghiagi ont excellé dans le concerto en sol mineur.

Le public a fort applaudi les artistes, le chef d'orchestre ainsi que les organisateurs, qui se sont tous retrouvés sur scène à la fin du concert. Une belle musique qui émeut, exalte, imprègne et élève les esprits, et c'était surtout un très bel hommage !

Matthieu Peyrègne, interprétant avec émotion les extraits de Stabat Mater.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct