Tout ce qu’il faut savoir pour voir passer les coureurs de l’ultra-trail organisé ce week-end en région niçoise

Le soutien joue forcément son rôle dans une course comme cette première édition du Nice Côte d’Azur by UTMB qui démarre ce jeudi. Proches et supporters sont donc les bienvenus. On vous dit tout ce qu'il faut savoir pour vous repérer, encourager les coureurs, ou juste assister à la performance.

V. S. Publié le 22/09/2022 à 11:49, mis à jour le 22/09/2022 à 12:10
Les concurrents vont traverser de nombreuses communes, comme ici lors d’une course organisée dans les Alpes. Photo Gabriele Facciotti

Aucune règle particulière ne vient encadrer la présence des suiveurs au bord des routes. "C’est une première édition donc on est plutôt ouvert à tout le monde, justifie Jules Pijourlet, chef de projet. Les gens peuvent se placer au bord des routes sans problème tant qu’ils font attention."

Les sentiers ne seront pas fermés le temps de la course. Les randonneurs pourront donc se balader librement et aller encourager les coureurs même dans les parties les plus escarpées. La plus belle? Peut-être le refuge du Rabuons, situé à 2.500mètres d’altitude. Avis aux motivés…

Des navettes pour les suiveurs

"C’est au-dessus de Saint-Etienne-de-Tinée, situe Jules Pijourlet. C’est la partie la plus montagneuse de l’ultra-trail. Il y a un ravitaillement à ce niveau-là donc il y a des chances que les coureurs fassent une petite pause après la montée."

 

Les organisateurs conseillent plus globalement de se rendre dans les villes de départ pour l’ambiance, ou à Saint-Sauveur-sur-Tinée et Levens pour les deux ravitaillements les plus importants. "Les infrastructures sont assez grosses."

Un système de navettes est prévu pour les accompagnateurs, qui pourront relier les différents points sans prendre leur voiture. "Ça fonctionne comme un bus de ville, elles récupèrent les assistants pour les amener aux ravitaillements accessibles. Dans la Tinée ou à Levens, par exemple." Des départs seront donnés fréquemment, toutes les trente minutes, une heure ou deux heures en fonction des lieux.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.