Coupe du monde de rugby: à Nice, la ministre des Sports au cœur du dispositif sécurité

Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports, s’est rendue au stade de Nice ce dimanche 17 septembre en marge de la rencontre entre l’Angleterre et le Japon. Elle en a profité pour rappeler que la France "vise l’excellence dans l’accueil et la sécurité du public".

Article réservé aux abonnés
Pierrick Ilic-Ruffinatti Publié le 18/09/2023 à 06:34, mis à jour le 18/09/2023 à 06:34
Amélie Oudéa-Castéra au PC sécurité de l’Allianz Riviera, ce dimanche avant le match. Photo Sébastien Botella

Après Nantes, Saint-Etienne ou encore Lille, et avant Marseille puis le Stade de France, la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra s’est rendue à l’Allianz Riviera, ce dimanche.

Son objectif? Venir à la rencontre du public, des équipes qui œuvrent autour de cette Coupe du monde et découvrir le dispositif de sécurité mis en place au sein de l’enceinte niçoise.

"Mobilisation maximale"

Avec deux préoccupations majeures: la sécurisation de l’enceinte et l’acheminement des supporters au stade, ce qui avait notamment été pointé du doigt au Vélodrome lors d’Angleterre - Argentine.

"La mobilisation est maximale. On veut que l’expérience soit la plus sûre possible, comme elle l’est depuis le début de cette Coupe du monde, grâce à un niveau d’anticipation, de coordination et d’information proactives important. On veut sécuriser, pour qu’il y ait une bonne fluidité autour de l’arrivée des spectateurs au stade."

Parmi les mesures mises en place au pied levé: la fermeture des buvettes autour du stade une heure avant le coup d’envoi, et l’ouverture des portes trois heures avant le début de la rencontre (contre deux auparavant).

"On travaille avec les commerces et les bars des villes pour que tout le monde arrive suffisamment tôt au stade. Pour cela, il faut qu’ils aient de quoi passer du temps agréable une fois à proximité de l’enceinte."

Enfin, la ministre s’est assurée qu’un dispositif avait bien été mis en place à chaque entrée du stade pour qu’il y ait des agents de sécurité dédiés aux supportrices à chaque entrée.

"On vise l’excellence pour être à la hauteur des spectateurs venus du monde entier, et de cette compétition qui connaît un engouement extraordinaire."

Après son tour du parvis, où elle a chanté la Marseillaise avec des supporters japonais, a échangé avec quelques Anglais (qui nous demandaient ensuite si c’était bien... la maire de Nice) et acheté un maillot de l’Angleterre, Amélie Oudéa-Castéra a assisté à la rencontre.

A-t-elle apprécié le spectacle ovale? Sans doute plus que le streaker apparu sur la pelouse à la mi-temps.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Monaco-Matin

Un cookie pour nous soutenir

Nous avons besoin de vos cookies pour vous offrir une expérience de lecture optimale et vous proposer des publicités personnalisées.

Accepter les cookies, c’est permettre grâce aux revenus complémentaires de soutenir le travail de nos 180 journalistes qui veillent au quotidien à vous offrir une information de qualité et diversifiée. Ainsi, vous pourrez accéder librement au site.

Vous pouvez choisir de refuser les cookies en vous connectant ou en vous abonnant.