“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vous souhaitez louer un logement de vacances? Nos conseils pour éviter que le rêve ne devienne un cauchemar

Mis à jour le 18/08/2018 à 13:39 Publié le 18/08/2018 à 13:30
Illustration location Airbnb.

Illustration location Airbnb. Photo Nice-Matin

Vous souhaitez louer un logement de vacances? Nos conseils pour éviter que le rêve ne devienne un cauchemar

Une maison à couper le souffle pour un prix défiant toute concurrence? Voici les bons réflexes à adopter pour ne pas se faire avoir.

Douze vacanciers ont porté plainte après avoir été victimes d'une arnaque LeBonCoin. Un 3 pièces à Biarritz pour 400 euros la semaine. Ils pensaient avoir trouvé la perle rare.

Tellement rare, que l'appartement en question n'existait pas. Si l'annonce semblait en règle, le prix aurait dû alerter les victimes. En cette période de l'année, un tel appartement se loue en moyenne 1.200€ la semaine.

>>RELIRE. Ils louent un appartement sur LeBonCoin pour les vacances mais le logement n'existait pas

Malgré tout, les vacanciers avaient tous fait un virement en amont pour s'assurer de leur réservation. Sur place, après s'être rendus compte de l'arnaque, ils ont dû se retourner en catastrophe vers des solutions de fortune. Au total, 12 personnes se sont fait avoir et ont porté plainte, rapporte Midi Libre.

Cette arnaque est loin d'être un cas isolé. 

Voici nos conseils pour ne pas se faire avoir: 

1 - Vérifiez d'abord que les informations fournies (adresse, apparence extérieure du bien) dans l'annonce sont exactes. N'hésitez pas à vous servir par exemple de Google Maps et de sa fonction Street View. En copiant-collant le texte de l'annonce, vous pouvez vérifier qu'elle n'existe pas telle quelle sur un autre site. 

2 - Une prise de contact par mail et surtout par téléphone est primordiale. Il s'agit d'obtenir davantage d'informations sur la situation du bien, l'organisation du logement, d'éventuelles conditions posées par le propriétaire... Ce faisant, vous vous apercevez rapidement s'il sait de quoi il parle ou non. Si votre interlocuteur n'est pas réactif ou si un coup de fil vous laisse une mauvaise impression, passez votre chemin sans regret. 

3 - Demandez des photos supplémentaires du logement, en intérieur comme en extérieur. Assurez-vous qu'elles proviennent du même endroit, prêtez attention aux détails. Si le prétendu propriétaire est réticent à vous en envoyer, la méfiance est de mise. Si vous trouvez la même photo sur deux annonces différentes, fuyez. 

>>LIRE AUSSI. Vous êtes propriétaire et souhaitez louer votre logement à des vacanciers? Ce qu'il faut faire (et ne surtout pas faire)

4 - Attachez-vous à la réputation en ligne du bien. Tapez l'adresse du logement sur Internet, parcourez les forums et les avis des utilisateurs qui vous ont précédé. Sur la plateforme Airbnb par exemple, un large espace est dédié à leurs commentaires, sous l'annonce. Qu'ils aient apprécié leur expérience ou non, ils n'hésitent généralement pas à le dire. Alors qu'une location saisonnière repose essentiellement sur la confiance entre les deux parties, l'avis (dé)favorable d'un tiers peut faire la différence. 

LE CONTRAT DE LOCATION EST OBLIGATOIRE

5 - Votre réservation est validée? Ne versez pas la totalité du loyer avant votre arrivée sur les lieux. L'acompte ne doit pas dépasser 30% du prix total de la location. Cela dit, les plateformes en ligne comme Airbnb ou Wimdu exigent un paiement intégral avant l'entrée dans les lieux. Dans ce cas, ce sont les plateformes qui reçoivent le montant et le bloquent pendant une journée ou plus avant de le reverser à l'hôte. "Les deux parties ont le temps de s'assurer que tout correspond bien à leurs attentes", précise ainsi le site de Airbnb. Si vous payez en ligne, vérifiez que la transaction se fait sur un site sécurisé garantissant la traçabilité. 

6 - N'oubliez pas de demander un contrat de location. Obligatoire, il doit être rédigé en deux exemplaires, signé par les deux parties, contenir les coordonnées du propriétaire ainsi qu'un descriptif complet des lieux loués. N'envoyez pas de document d'identité, de RIB ou de justificatif de domicile. 

7 - Enfin, tous les intermédiaires et toutes les plateformes disposent d'un service clients, de formulaires et d'équipes dédiées au repérage des annonces frauduleuses. Un remboursement et une solution de rechange peuvent être proposés en cas de mésaventure. Ils peuvent également avoir conclu des partenariats avec des assurances ou avec des organismes de contrôle agréés

FAITES APPELER LE PROPRIéTAIRE PAR UN AMI

Attention: quand ils n'interviennent pas dans la transaction, les sites de petites annonces comme Leboncoin ou Papvcances se dédouanent de toute responsabilité en cas d'annonce frauduleuse ou de non-conformité du bien à la description qui en est faite. Il vous faudra alors négocier un rabais ou un remboursement avec le propriétaire, en vertu de l'article L121-1 du Code de la consommation. Si ne vous ne trouvez pas de solution à l'amiable, vous pouvez saisir la justice. D'autres intermédiaires, comme Abritel ou Homelidays, couvrent plus ou moins bien les pratiques commerciales trompeuses. 

L'astuce en plus: après avoir réservé, faites appeler le propriétaire par un ami. Ce dernier doit se faire passer pour un potentiel locataire et demander les mêmes dates de réservation que vous. L'objectif est de vérifier que le logement est bel et bien indisponible aux dates que vous avez bloquées. 


La suite du direct