Rubriques




Se connecter à

"Vide-greniers cinq étoiles", le Broc Troc revient au Palais de l'Europe à Menton les 22 et 23 janvier

En 2022, les consignes sanitaires n’auront pas raison de l’événement très attendu des chineurs. 25 professionnels et 75 particuliers seront ainsi présents au Palais de l’Europe les 22 et 23 janvier.

Alice Rousselot Publié le 12/01/2022 à 13:44, mis à jour le 12/01/2022 à 14:27
Laurent Tetaud et Jean-Michel Huertas sont heureux que le Broc Troc puisse reprendre. Photo A.R.

Avec une jauge estimée à 1.700 personnes - et donc à moins de 2.000 têtes - le Broc Troc pourra bien se tenir au Palais de l’Europe, samedi 22 et dimanche 23 janvier.

Permettant aux amateurs de cette historique "vide-greniers cinq étoiles" de renouer (un peu) avec la normalité. Organisé par le Rotary club de Menton depuis 1992, l’événement avait dû être annulé l’an dernier en raison de la situation sanitaire. Mais toutes les conditions sont réunies pour que la 29e édition se déroule sous les meilleurs auspices. À commencer par la présence de 100 exposants - 25 professionnels et 75 particuliers - soit à peine moins que pour les éditions pré-Covid.

Pas d’annulations

"Nous avions peur qu’il y ait des annulations par rapport au pass sanitaire, vu que comme pour tous les événements au Palais de l’Europe il sera obligatoire, mais à deux exceptions près il n’y a pas eu de défection", se réjouit Jean-Michel Huertas, directeur de commission du Broc Troc. Précisant qu’il reste même de la place - une cinquantaine de mètres disponibles - pour 4 ou 5 retardataires.

"Certains des exposants viennent depuis 29 ans. Ils veulent souvent être placés à côté de leurs voisins des précédentes éditions", souligne l’organisateur. Ravi que l’événement repose ainsi sur la confiance et l’entraide.

 

Cette année, les plus lointains sont originaires de Bayonne et d’Aurillac. Quant à la dominante des stands proposés, elle reste inchangée: il s’agit principalement d’objets de brocante. Argenterie, céramique, vêtements vintage, montres, outils, meubles… "Certains ont pris un stand de plus de 12 mètres. Ils ne viennent pas pour rien", sourit Jean-Michel Huertas. Qui estime à 20% la proportion de nouveaux, parmi lesquels quelques revenants ayant participé plusieurs années auparavant. D’autres, à l’inverse, annoncent qu’ils ont un empêchement mais reviendront pour une prochaine édition.

En termes de sécurité et de sûreté sanitaire? Des portiques seront installés à l’entrée, et cinq agents de sécurité seront présents. Les organisateurs disposeront par ailleurs de trois appareils pour scanner les QR Codes. Un comptage sera effectué à l’entrée du Palais comme à la sortie - rue Pasteur.

"Il n’y aura pas de restauration chaude cette année. C’est une demande de la Ville pour limiter les risques de clusters. Devant un plat, les gens ont tendance à s’installer et à rester longtemps les uns en face des autres", complète Laurent Tetaud, président du Rotary Club de Menton.

Précisant que le nombre de places assises - dispersées dans le Palais de l’Europe - sera en revanche multiplié, et que du snacking sera proposé. Quant aux deux buvettes, elles sont maintenues.

"Nous avons cette fois encore eu un accueil très encourageant de la mairie", poursuit le responsable. Rappelant que le Broc Troc a toujours eu la double visée d’apporter du dynamisme à la ville, et de recueillir des fonds pour des actions en faveur du territoire.

"Cela permet de donner du sens pour ceux qui viennent. Le coût d’entrée offre certes le droit à un service immédiat mais cela va plus loin. Nous avons d’ailleurs prévu de mettre quelques panneaux pour expliquer les actions qu’on a menées."

 

Aides pour la Roya

Les bénéficiaires des futurs dons ne sont pas encore identifiés, mais Laurent Tetaud se doute déjà qu’il s’agira, entre autres, de continuer à aider la Roya. "On savait au regard de l’ampleur des dégâts essuyés après la tempête Alex qu’on inscrirait notre action dans le long terme. Plus d’un an après, la vallée n’est pas oubliée", résume-t-il.

À quelques jours du lancement de l’événement, ne reste plus qu’à faire les plans et à attribuer les places. Mais la simple assurance que le Broc Troc pourra bel et bien avoir lieu est déjà une satisfaction. "On sait qu’il représente un dérivatif pour les exposants et les visiteurs. Nous sommes partis d’un principe simple : l’homme a besoin de vivre…"

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.