“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un footing pour ramasser les déchets à Monaco

Mis à jour le 13/01/2017 à 05:11 Publié le 13/01/2017 à 05:11
Un geste simple qui peut changer beaucoup de choses. Le groupe Facebook Run Eco Team compte plus de  12 000 membres. Sébastien Uscher fait le calcul : « Avec 15 000 runs par semaine, on parle de tonnes de déchets ramassées. »

Un geste simple qui peut changer beaucoup de choses. Le groupe Facebook Run Eco Team compte plus de 12 000 membres. Sébastien Uscher fait le calcul : « Avec 15 000 runs par semaine, on parle de tonnes de déchets ramassées. » Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un footing pour ramasser les déchets à Monaco

Quand il fait son footing, Sébastien Uscher récupère des détritus. Comme plus de 12 000 autres joggeurs. Ce Mentonnais organise une course écolo ce dimanche à Fontvieille

Il ouvre un petit sac. Une étiquette, une canette, et d'autres saletés en sortent. Sébastien Uscher vient de courir un kilomètre le long de la promenade du Soleil de Menton. Et il en a profité pour ramasser des déchets. Comme il le fait à chaque sortie.

Sébastien Uscher n'est pas seul à avoir adopté ces gestes. Ils sont de plus en plus nombreux à profiter de leur footing pour récolter des détritus. Des coureurs fédérés autour d'un groupe Facebook, Run Eco Team (1), créé par un joggeur français, qui agrège plus de 12 000 membres. Et a connu un coup d'accélérateur quand Mark Zuckerberg, le patron du réseau social, l'a remarqué et en a parlé. Pas besoin de dire que cette caisse de résonance énorme fait gagner beaucoup, beaucoup de visibilité.

"Tonnes de déchets"

Sébastien Uscher est l'ambassadeur du groupe dans le sud-est de la France et à Monaco. Il organise, ce dimanche, un footing qui partira du Decathlon de Fontvieille (2) en direction de la plage de la Mala à Cap-d'Ail, pour une sortie d'environ 7 kilomètres.

Ils répéteront la même manœuvre que les autres membres du groupe Facebook : un déchet ramassé, une photo sur le réseau social, le détritus à la poubelle.

« On a bien conscience que ce n'est pas là qu'on va ramasser le plus de déchets, explique celui qui vit à Menton et travaille au Decathlon de Monaco. Mais c'est un endroit où on peut communiquer. » Un élément clé de la démarche, l'idée étant d'inciter les coureurs, à leur tour, à ramasser les déchets lors de leurs sorties individuelles. Car « avec 15 000 runs par semaine, on parle de tonnes de déchets ramassées », expose le triathlète de l'AS Monaco de 31 ans. Et le mouvement devrait essaimer, puisque la sortie sera organisée dans 44 villes. Il insiste sur le côté spontané de la démarche.

"Runners avec un peu de bon sens"

« On n'est pas des militants. On n'est pas politisés. On est juste des runners avec un peu de bon sens », explique celui qui a « pris conscience de pas mal de choses en devenant papa ». Et se désole de ramasser canettes, bouchons, papiers de fast-food lors de ses footings en bord de mer à Menton ou le long du sentier des Douaniers.

Il précise, tout de même, que « l'idée n'est pas de faire l'éboueur ».

Mais pour insister sur l'importance de la démarche, une autre course, sur le même principe, sera organisée à Menton. Ce sera le 12 février prochain. Et d'ici là, le groupe Facebook aura vraisemblablement encore gagné en membres…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.