“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Symbole de Nice, la Chaise bleue de SAB se porte maintenant en bijou

Mis à jour le 06/12/2018 à 20:27 Publié le 06/12/2018 à 20:26
SABINE GERAUDIE

SABINE GERAUDIE Photos Franz Chavaroche

Symbole de Nice, la Chaise bleue de SAB se porte maintenant en bijou

Connue du grand public grâce à sa célèbre chaise bleue, l'artiste SAB s'est associée au bijoutier niçois Le Sancy pour créer une gamme de bijoux inspirée de cet emblème de Nice.

Elle a les yeux clairs, comme le ciel de Nice qu'elle recherchait en quittant ses Vosges natales. Comme Matisse, elle a été happée par la lumière de la Méditerranée et voit la vie en bleu.  "J'ai vraiment commencé à vivre à Nice. »

C'était en 1986. Depuis, Sabine Géraudie alias SAB est devenue plus niçoise que les Niçois. Elle s'est fait connaître du grand public, avec sa chaise bleue géante sur la Prom', il y a quatre ans.

Une grande sculpture haute de 3,40 m qui fait partie de l'identité de la ville. Un symbole que les Niçois et les nombreux touristes du monde entier ont immortalisé sous toutes ses coutures.

Pourtant, rien ne prédestinait cette autodidacte à l'art contemporain. "Je peignais plutôt des choses sombres quand j'ai commencé, des reproductions de grands maîtres, puis j'ai eu ma période végétale, galet, j'ai fait de la sculpture aussi…"

Et puis un jour, le hasard des rencontres - auquel elle ne croit pas - lui fait croiser le chemin d'un homme qui lui passe une commande particulière.

"Il m'a demandé d'imaginer une sculpture en plexiglas illustrant le bonheur et la difficulté d'y accéder."

Elle imagine alors une silhouette tentant d'atteindre le soleil en appui sur deux chaises bleues en équilibre. Sans le savoir, la chaise bleue était née.

Source d'inspiration

Et depuis, elle ne cesse de l'inspirer, elle et les autres. Après une collaboration avec la boutique Duncan pour une ligne de vêtements, le pâtissier niçois Pascal Lac lui a rendu hommage avec une chaise bleue à croquer.

Puis, elle a créé des tapis… Il ne manquait plus que le bijou pour compléter le tableau.Et pas n'importe quel type de bijou. « Je privilégie toujours les collaborations haut de gamme. » Son souhait a été exaucé.

C'est une institution niçoise qui est venue la chercher. La bijouterie Le Sancy, souhaitait une collaboration originale et 100 % locale pour célébrer ses 35 ans d'existence.

"On s'est dit Paris a sa tour Eiffel et Nice, sa chaise bleue, alors pourquoi pas en faire un bijou", commente Nathalie Plantevin, cogérante de la bijouterie avec son père Jean Arin.

"Collaborer avec SAB est apparu comme une évidence, c'est une rencontre entre deux arts : la sculpture et la joaillerie", ajoute-t-elle.

 

Bijoux SAB Chaise bleue

Le petit dernier

"Lorsque j'ai vu les premiers bijoux, je me suis dit Wahou !", reconnaît Sabine Géraudie. Bague, collier, boucles d'oreilles, bracelet réversible, boutons de manchettes… *

"Toute la collection est disponible en or blanc, rose et jaune en 18 carats et peut être sertie de diamants ou de saphirs", précise Nathalie Plantevin. Une collection suivie de près par l'artiste. "J'ai deux enfants et la chaise est mon troisième bébé."

Sensible et généreuse, Sabine Géraudie fourmille de projets. Notamment pour des œuvres caritatives. Elle ne manque jamais l'opération sapins de Noël destinée à financer la recherche pour la Fondation Lenval.

Le 14 décembre prochain, dix-neuf artistes niçois vont proposer leur vision du sapin lors d'une grande vente aux enchères. Le sien sera bien entendu décoré... d'une chaise bleue.

Le Sancy. 9, avenue Jean-Médecin. Nice. Vente aux enchères à l'Allianz Riviera à 18 h 30  avant le match Nice - Saint-Etienne, le 14 décembre.


La suite du direct