Rubriques




Se connecter à

Sportives, élégantes, "so british"... Pourquoi le style vestimentaire des Raphaëloises est-il si unique?

Impossible de les confondre avec leurs voisines cannoises ou fréjussiennes. Au fil des décennies, les habitantes de la cité de l’archange ont développé un style, influencé par leur mode de vie.

Grégory Parigi Publié le 02/08/2021 à 15:30, mis à jour le 02/08/2021 à 14:45
Devant une boutique chic de Saint-Raphaël. Photo Philippe Arnassan

Choix des tissus et des couleurs, accessoirisation, attitude chic mais jamais vulgaire… À Saint-Raphaël, les femmes en connaissent un rayon en matière de style. Quotidiennement, elles réalisent le tour de force d’être à l’aise, en passant tour à tour du cadre strict du bureau à la plage, avant de faire un arrêt sur une terrasse de centre-ville et de finir leur journée dans un lieu de culture.

"'Sportif' et 'élégant' sont les deux adjectifs qui définissent le mieux le style des Raphaëloises", analyse Stéphane Iseppi, adjoint au maire en charge de l’économie, et surtout patron du Duc d’Aoste, une boutique de prêt-à-porter masculin et féminin créée en 1973. "Ce style est à l’image de notre mode de vie. Notre ville n’a rien à voir avec Saint-Tropez ou Cannes. Ici, nous vivons tout près de la nature et de la mer, qui offrent une grande variété d’activités. Et puis, il y a toujours eu des personnes venant de l’extérieur qui ont amené cette élégance, reprise par les Raphaëloises."

"Il ne faut pas oublier que le gratin de la culture nationale et internationale avait ses habitudes chez nous lors des siècles précédents. À commencer par l’écrivain américain Francis Scott Fitzgerald et son épouse, ou encore Alphonse Karr. Dans les villas Belle Époque et certains établissements, des réceptions somptueuses étaient données, au siècle dernier. Tout le monde était sur son 31. Tout cela a inspiré la population locale et il en reste encore quelque chose aujourd’hui dans leurs tenues."

L’influence anglaise

Et selon ce professionnel de la mode, c’est d’outre-Manche que provient, en majeure partie, cette influence. "La dimension touristique et balnéaire de Saint-Raphaël s'est faite grâce aux Anglais, rappelle Stéphane Iseppi. Cela a laissé des traces qui se retrouvent dans le style des locaux. En termes de confection, une coupe anglaise n'a rien à voir avec une coupe italienne. De même, un bleu anglais n'a rien à voir avec un bleu italien. Ici, les dames actives aiment les tailleurs. Les hommes aiment s’habiller également. Les costumes se vendent toujours."

 

Pas d’uniforme mondialisé

Si les Raphaëloises parviennent à se démarquer, c’est qu’elles échappent, pour l’instant, à l’uniformisation du look, en vigueur dans le monde entier. "Ici, il n’y a pas de grande enseigne mondialisée comme Zara ou H&M", rappelle l’élu. Dans la cité de l’archange, le tissu économique est plutôt basé sur les magasins familiaux historiques. "On pourrait par exemple citer l’enseigne Pellegrino, qui vend des chaussures depuis 1932", conclut Stéphane Iseppi.

Derrière le comptoir de la boutique L’Appartement (en centre-ville), Valérie Cordova bénéficie d’un poste d’observation parfait pour étudier les habitudes vestimentaires des Raphaëloises. "Ici, les femmes prennent soin d’elles tout en restant actives", précise-t-elle. "Elles osent la couleur. Et cela à tout âge. Elles aiment les tenues confortables et un peu bohèmes. Les grands chapeaux et les robes colorées ont donc la côte. La tendance est aux robes longues. Les dames un peu plus âgées préfèrent souvent une coupe s’arrêtant au genou, car cela les met mieux en valeur", explique encore la vendeuse. "Ici, il y a davantage de place pour l’excentricité et l’exotisme qu’en région parisienne ».

Haro sur la "cagole"

Que ce soit dans la boutique de Valérie ou dans la rue, il y a un stéréotype dont les Raphaëloises veulent à tout prix se différencier : celui de la "cagole". Une figure féminine répandue dans la culture provençale, caractérisée par ses tenues légères et provocantes… "La Raphaëloise n’est pas vulgaire", insiste Valérie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.