Rubriques




Se connecter à

Ruban, bougie, drap de plage... Elles lancent leur business de souvenirs écoresponsables "made in Monaco"

Leticia de Massy et Charlotte de Pariente se sont associées pour lancer une gamme de cadeaux qui conjuguent à la fois qualité, respect des normes environnementales et savoir-faire locaux.

Joelle Deviras Publié le 12/05/2022 à 10:00, mis à jour le 12/05/2022 à 10:03
Leticia de Massy et Charlotte de Pariente, fondatrices de Monoïkos 1297 développent une gamme de produits inspirée par l’histoire de Monaco. Photo Jean-François Ottonello

"Notre idée est partie du constat qu’il était très difficile de trouver un souvenir de qualité "made in Monaco"."

La Monégasque Leticia de Massy a lancé Monoïkos juste avant Noël. Il y a d’abord eu la bougie parfumée "Monte-Carles" dans sa belle boîte rouge et or. Et c’est maintenant la bougie, le drap de plage, l’étole/paréo et le ruban de soie de la collection "Grand Prix" qui est en vente.

Leticia de Massy et son associée Charlotte de Pariente bouillonnent d’idées et d’ambition pour faire de leur petite marque une référence à Monaco. Et Monoïkos 1297 pourrait bien l’être rapidement; parce qu’elle exploite les atouts de la Principauté les plus authentiques en conjuguant des savoir-faire exemplaires.

Leticia de Massy et Charlotte de Pariente, fondatrices de Monoïkos 1297 Photo Jean-François Ottonello.

Fabrication locale

"Nos produits ne sont pas à destination des touristes, soulignent d’emblée les deux associés. Eux ne sont, bien sûr, pas exclus ; mais l’objectif est de proposer une gamme de luxe qui offre un choix de cadeaux à offrir ou à s’offrir."

Les caractéristiques de la marque? "Une maison monégasque, écoresponsable, locale et éthique pour des produits issus de l’artisanat de luxe, inscrite dans la tradition d’un certain art de vivre."

Leticia de Massy met en valeur le patrimoine de son pays avec une justesse et un soin du détail remarquables. "Monoïkos 1297 raconte en dessin et en parfum l’histoire de la Principauté. La référence peut être historique, mais aussi en lien avec les événements à portée internationale ou les engagements écologiques ou caritatifs. Toutes les matières premières et les étapes de fabrication respectent les normes environnementales les plus strictes. Nous avons signé le pacte pour la Transition énergétique et suivons la charte écoresponsable du gouvernement", expliquent Leticia de Massy et Charlotte de Pariente.

Les deux associées s’appuient sur les talents et compétences locales, "dans un périmètre de moins de 250 km de Monaco à vol d’oiseau". Le packaging est, par exemple, fait chez Doro, la société monégasque spécialisée dans la réalisation d’emballage carton de luxe. Le nez pour les parfums et le cirier sont à Grasse. "Nos bougies sont 100% naturel."

 

De quoi être 100% satisfait d’acheter un produit décidément dans l’air du temps…

Ici, le drap de plage et le "Malicieux" de la collection "Grand Prix". Photo Jean-François Ottonello.

Les collections "Grand Prix" en mai, "Prince explorateur" en juin

Monoïkos 1297 se décline par quartier et par événement.

C’est la bougie "Mont-Charles", dans sa boîte rouge, en honneur du prince Charles III de Monaco et de Monte-Carlo, qui a lancé la marque à Noël dernier.

Son parfum se caractérise par des notes puissantes cuirées et épicées, pour rappeler l’ambiance des fauteuils en cuir et des fragrances à la mode à la fin du XIXe siècle.

Ce mois-ci, la bougie "Grand Prix" arrive en boutique. Le parfum rappelle le soleil printanier, avec des notes boisées, fumées et épicées comme pour évoquer le bouillonnement du rendez-vous de la Formule 1.

Monoïkos 1297 lance également, sur le thème du "Grand Prix", le drap de bain, l’étole/paréo 100% coton, le ruban de soie malin nommé "le Malicieux".

Et le mois prochain, la collection "Prince explorateur" sera proposée. Avec également sa bougie, son drap de plage, son étoile/paréo et son "Malicieux".

Et bientôt sera lancée la ligne de textile "Mont-Charles" et, à la rentrée prochaine, la ligne "Rocher".

Savoir +
En vente à l’Automobile Club de Monaco, chez Komo rue de Millo, dans les boutiques de la SBM, chez Segreati et dans la boutique éphémère au Métropole du 12 au 30 mai. (Pas de boutique en ligne... mais ça doit arriver).

Premier produit de la marque : la bougie. Ici, la ligne "Prince explorateur" qui sera lancée le mois prochain à l’occasion du centenaire de la mort du prince Albert-Ier. Photo Jean-François Ottonello.

Pourquoi Monoïkos 1297?

Un nom dont la sonorité rappelle la Grèce et une date lointaine… La marque évoque aussitôt le patrimoine de la Principauté.

D’abord Monoïkos: c’est le premier nom grec de Monaco, un port fréquenté depuis la plus haute Antiquité et associé à celui d’Hercule par les écrivains antiques.

1297: c’est l’année de la prise de la forteresse de Monaco par François Grimaldi dit la Malizia, donnant ainsi naissance à la Principauté de Monaco.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.