“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Rappel de fromages après des signalement de cas de salmonellose

Mis à jour le 07/02/2020 à 19:48 Publié le 07/02/2020 à 19:48
Un morbier.

Un morbier. Photo wikimedia commons/KarstenBuhr58

Rappel de fromages après des signalement de cas de salmonellose

Des fromages morbiers au lait cru de la société Perrin font l'objet d'une procédure de retrait et de rappel, après le signalement de cas de salmonellose, a indiqué le ministère de l'Agriculture vendredi 7 février.

Treize personnes atteintes de salmonellose, infectées par la même souche de salmonelle, ont été identifiées par l'Institut Pasteur.

Des investigations ont identifié un lien entre la consommation de morbier au lait cru de l'entreprise Perrin, basée dans le Doubs, et ces malades.

À titre de précaution, Perrin rappelle donc ses produits commercialisés dans les supermarchés et hypermarchés sur tout le territoire français et identifiables par le numéro d'agrément FR 25-155-001 CE.

Les personnes détenant les produits concernés sont invitées à les rapporter au point de vente.

Les toxi-infections alimentaires causées par les salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux (diarrhée, vomissements) d'apparition brutale, souvent accompagnés de fièvre et de maux de tête qui surviennent généralement de 6 à 72 heures après la consommation des produits contaminés.

Les personnes qui auraient consommé ces produits et qui présenteraient ces symptômes sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

En l'absence de symptômes dans les sept jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s'inquiéter et de consulter un médecin.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.