Rubriques




Se connecter à

Où manger des glaces artisanales à Monaco? Notre sélection

Produit phare de l’été, la glace ravit nos papilles. Une petite touche de fraîcheur qu’on ne refuse pas lorsque la température augmente. Voici des adresses en Principauté qui goûtent bon la tradition.

Juliette Bisiaux Publié le 29/07/2022 à 13:58, mis à jour le 29/07/2022 à 14:01
Produit quasi vénéré de l'été, avec ses parfums classiques qu'on ne présente plus (vanille, chocolat), et les préférés des enfants (fraise, noisette), la glace fait son grand retour. Photo Jean-François Ottonello

Avec cette chaleur, rien de mieux que les glaces artisanales pour se rafraîchir et profiter du savoir-faire des artisans glaciers monégasques. Points communs : des produits frais et de la passion pour ravir les palais des petits comme des grands.

La glace italienne
made in Monaco

Santo Gelato. Photo Jean-François Ottonello.

Passion, famille et professionnalisme sont la devise de Santo Gelato qui travaille les produits de saison et privilégie aussi les fournisseurs locaux. "Nos principaux fournisseurs se trouvent sur le marché juste devant la boutique", assure Sofia Stampfl, fille des propriétaires. La maison propose une glace vanille mais à l’italienne. Bien plus riche en goût car la crème est à base d’œuf. Les Italiens raffolent de cette recette de famille que Sofia compte bien faire perdurer, "je me destinais à l’humanitaire mais je trouvais vraiment dommage de ne pas perpétuer l’entreprise familiale".

 

Santo Gelato - 3 places d'Armes. 3,50 euros la boule.

La crème glacée
à la fougasse monégasque

L'atelier du glacier. Photo Jean-François Ottonello.

Café du Brésil, vanille blanche du Mexique, lait de montagne… Dans la rue principale de la Condamine, les glaces sont fabriquées sur place avec des matières premières de grande qualité. La spécialité ? La crème glacée inspirée de la fougasse. Le biscuit typique monégasque est un mélange de fleur d’oranger, d’anis et d’amandes, le tout décoré aux couleurs de Monaco avec des pépites blanches et rouges. "C’est notre signature depuis 13 ans, malheureusement on rencontre des difficultés avec notre fournisseur. Mais cela n’empêche pas les clients de revenir. L’autre jour une Canadienne est revenue 3 ans après avoir goûté notre spécialité", affirme Didier Patrick, artisan glacier.

L'atelier du glacier - 9 rue Princesse Caroline. 3,30 euros la boule.

L'Italie avec
une touche libanaise

Graziella. Photo Jean-François Ottonello.

À Fontvieille, une autre enseigne a gagné en notoriété grâce à ses glaces. Depuis 40 ans, Graziella sert du 100 % italien à sa table mais on y trouve une touche libanaise. Pistaches de Sicile, pignons de Sanremo et fleur d’oranger se mélangent dans le laboratoire à deux pas sur les quais, pour respecter à la lettre la recette de « la Libanaise », la griffe du restaurant. "C’est pour l’anniversaire d’amis libanais que l’on a confectionné cette glace d’après leur recette, depuis on la commercialise car elle est très appréciée", confie Graziella Campi.

 

Graziella - 42, quai Jean-Charles Rey. 2 euros la boule.

Le savoir-faire et
la tradition italienne

Gelatorino. Photo Jean-François Ottonello.

La famille Caroni Graglia a posé ses valises à Monaco en 2014. Gelatorino est né de leur passion pour la cuisine gourmande. Une famille italienne qui respecte les traditions italiennes. "Nos glaces sont fabriquées dans les machines traditionnelles et conservées dans le pozzetti pour ne pas prendre l’air et la lumière", car elles sont sans conservateurs et à partir d’ingrédients d’origine italienne. Citron et pistaches de Sicile… "Les premiers consommateurs ce sont mes enfants alors je ne veux que des bons produits", justifie Gabriella, la fondatrice. Leur recette de glace très crémeuse leur vient de Turin, leur ville d’origine.

Gelatorino - 4, boulevard de France. 3 euros le petit format.

Des glaces vegan

La Gelatiera. Photo Jean-François Ottonello.

Cette boutique éphémère installée le long de la plage pour la période estivale produit des glaces artisanales 100 % naturelles. Leurs glaces ne comportent aucun conservateur, ni colorant ou additif. Une petite production pour de grandes saveurs. Sacha Piras, employé saisonnier souligne que "les chefs s’efforcent de faire des produits avec le moins de sucre possible, pour satisfaire nos clients". Et en plus, ils développent des recettes vegan pour s’inscrire dans le concept de la Slow Food, par opposition à la malbouffe.

La Gelatiera - Plage du Larvotto. 4 euros le petit format avec deux parfums.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.