Rubriques




Se connecter à

Naturalia, temple du bio, débarque à Beausoleil

Une franchise de l’enseigne bio ouvre ce mercredi au cœur du marché Gustave-Eiffel. Plus de 400m² consacrés au bien-manger et au bien-être, avec des conseils en naturopathie, yoga, shiatsu.

Thibaut Parat Publié le 09/03/2021 à 19:02, mis à jour le 09/03/2021 à 19:09
Une grande place est accordée aux fruits et légumes, aux produits frais et en vrac. Un espace cosmétologie est aussi présent. Photo Jean-François Ottonello

Les cartons sont arrivés par centaines ces derniers jours pour garnir les rayons de produits bios. Sur les étals, les fruits et légumes sont soigneusement disposés par les employés. Sous la verrière du marché Gustave-Eiffel de Beausoleil, côté est, une véritable fourmilière s’active. Sur la charpente métallique, des néons rouges affichent le nouveau locataire des lieux : Naturalia.

L’enseigne ouvre ce mercredi (1) et la boutique de Beausoleil est l’une des dix plus vastes en France : plus de 400 m² – sans compter la devanture et la terrasse extérieure – consacrés à l’alimentation saine et au bien-être. Avant de s’implanter comme franchisé au cœur de poumon de vie de la cité – à quelques mètres de Monaco – et de signer un bail commercial avec la municipalité, Eliran Hagege a bien étudié le marché. Le résultat l’a étonné.

"L’offre du bio dans les Alpes-Maritimes, et dans le secteur de Beausoleil et Monaco, n’était pas suffisante. Celui-ci est le plus gros magasin bio du sud de la France. Notre idée est que la halle du marché devienne un point de référence du bien manger. On veut en faire un spot healthy", décrit ce master-franchisé du groupe Monoprix, déjà propriétaire de trois autres magasins Naturalia à Paris et au Luxembourg.

Espace cosmétologie

Petit tour du propriétaire. Ici, on retrouve les étals de fruits et légumes. "Frais, locaux et de saison. Les clients ne trouveront pas des tomates toute l’année", précise Eliran Hagege. Plus loin, le vrac englobe 200 références de produits.

 

Là-bas, à côté des produits frais et de l’épicerie sucré et salé, un rayon "bien-être" est mis en évidence. "On retrouve la cosmétologie et les compléments alimentaires : c’est la grande force de Naturalia", assure-t-il.

Des conseils de naturopathie sur place

Numa Caparros, directeur du magasin et naturopathe diplômé, délivrera des conseils d’éducation de la santé au sein de son cabinet.

Photo Jean-François Ottonello.

Sur place. "Les gens sont de plus en plus demandeurs de la naturopathie, de thérapie comme le shiatsu. Quand vous mangez mieux, que vous prenez soin de votre corps, vous ne voyez plus votre médecin. Il s’agit de médecine préventive plutôt que réparatrice. Les mentalités évoluent et on veut offrir des endroits, des concepts qui soient en adéquation avec cela", argumente Eliran Hagege.

 

Ce père de quatre enfants le concède sans ambages : lui-même ne s’intéressait guère au bio il y a deux décennies. "J’ai commencé à m’y intéresser quand j’ai eu mon aîné et que j’ai commencé à lire les étiquettes pour savoir ce qu’il mangeait. Et ça m’a fait peur. Chez les primo accédants au bio, il y a soit une évolution dans leur vie, comme le fait d’avoir des enfants, soit une prise de conscience sur le besoin de mieux manger pour mieux vivre, d’écouter les aspirations de leur corps."

Sur ce point, la crise sanitaire et les confinements successifs auraient eu un effet accélérateur, selon lui. "Les gens ont eu du temps pour se recentrer, pour cuisiner, pour prendre des habitudes de bien-être. Les magasins bios font partie des rares professions qui ont bénéficié de cette crise et qui ont connu des progressions à deux chiffres en un an", explique Eliran Hagege.

Dernier plus du magasin : dans les mois à venir, une mezzanine de 100m² accueillera des cours de yoga, shiatzu ou encore de la colorthérapie. Pour allier bien-être physique et mental.


1. Marché Gustave-Eiffel. Ouverture mercredi 10 mars 2021.
 
Du lundi au samedi de 8 h à 18 h (puis 20 h quand le couvre-feu sera levé). Le dimanche de 9 h à 13 h, pour l’instant.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.