“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Mathieu Rossolini, le Varois qui rend vos sneakers uniques

Mis à jour le 30/01/2021 à 17:46 Publié le 30/01/2021 à 15:00
 De la Stan Smith à la Nike Air Force... aucun modèle ne résiste à la customisation de Mathieu Rossolini !

De la Stan Smith à la Nike Air Force... aucun modèle ne résiste à la customisation de Mathieu Rossolini ! Photo Frank Muller

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Mathieu Rossolini, le Varois qui rend vos sneakers uniques

Le Varois Mathieu Rossolini a un petit quelque chose d’Edward aux mains d’argent. À ceci près que du bout des doigts, il ne coupe pas les cheveux en quatre mais customise les sneakers.

Des murs toulonnais portent peut-être encore sa griffe. Maladroite. Il était jeune. Testostéroné. Un brin inconscient. Fou. Il voulait imiter les Picasso de ses revues de skate. Graffer le béton. Gommer le gris pour que naisse l’azur...

"J’avais treize ans. L’âge où tu fais des bêtises. Où tu as un peu le goût du risque. Où tu commences à te créer une identité..."

Le minot a bien poussé. A tourné le dos aux murs. "Sur lesquels, au début, je ne faisais pas des trucs de dingue." Comme si briques et ciment ne suffisaient plus à combler son inspiration galopante. Son appétit de création libérée...

Couchée, à l’encre acrobate, un beau jour, sur les horizontales de la chambre d’un ami. Un déclic pour l’autodidacte qui, en 2010, décide de se mettre à son compte. "À cette époque, je faisais de tout. Des décos de commerces, de rideaux de fer. Même des ateliers graff pour les mairies..."

L’artiste colore. Tous les supports. Impose son style street. À la bombe. Belle rebelle dont il ne se sépare jamais. Mais il n’a pas encore en tête la métamorphose ultime. En vogue. Celle des sneakers.

Une fois encore, la lumière viendra d’un de ses proches. En 2017, alors que tout s’est écroulé sous ses pieds. Qu’il vient de perdre, tragiquement, son frère Fabien...

"Un pote, qui collectionnait les baskets, m’a laissé une paire de Stan Smith. Il voulait que je les customise façon Simpson."

Rien que ça Barth! Mathieu relève le défi. S’accroche à cette bouée chamarrée et sort la tête de l’eau. Le coup d’essai est un coup de maître. Son post sur les réseaux sociaux affole les compteurs.

"Ce n’était pas encore très répandu en France, contrairement aux États-Unis. Vu les bons retours, j’ai basculé à 100% sur cet art en créant Smile Custom."

Imagination à l’infini

Quelques exemples de personnalisation de sneakers par Mathieu Rossolini.
Quelques exemples de personnalisation de sneakers par Mathieu Rossolini. DR

Un art pop et rock. Un art fashion. Un art dont il maîtrise les codes. De la Stan Smith à la Nike Air Force. Pas encore l’escarpin. "Mais c’est une idée à creuser", s’amuse-t-il.

Les trains endormis à barioler sont donc déjà loin. La shoe, en revanche, dévore son espace-temps. Et son esprit. "Surtout que tout est faisable. Des logos, des écritures, des personnages, des portraits réalistes..."

Le support offre son cuir tendre et dur à l’infini. "Même si les gens sont dans l’ensemble assez classiques."

Qu’importe la demande, Mathieu répond à l’ivresse à la pointe du pinceau et de l’aérographe. En quinze minutes ou en dix heures, en fonction des fantasmes du client impatient.

"Le plus chaud, ce sont les portraits. Les visages. Le plus simple, les prénoms des petits-enfants pour lesquels des mamies me sollicitent souvent..."

Le graffeur ne décline aucun appel du pied. Il n’y a pas de petits ou de grands bonheurs. Il n’y a que du bonheur. Parfois des honneurs. Comme ce jour où l’international français de rugby Mathieu Bastareaud a frappé à la porte de son atelier déluré.

"J’adore ce mec. Il est fidèle. Gentil. Je lui ai décoré une paire de crampons sur le thème de Dragon Ball. Il a joué une fois avec, avant de les mettre aux enchères pour une association. Je lui ai aussi fait un tableau géant et la chambre de son fils. Mathieu, ce n’est pas n’importe qui. Il est au top!"

Tuisova, lorsqu’il jouait au RCT, lui a de son côté commandé des casquettes personnalisées. "Mais de lui, je n’ai plus de nouvelles."

Soprano, Youssoupha, Akhenaton...

Soprano a succombé à la personnalisation d'une de ses paires de baskets par le Varois Mathieu Rosssolini et il a l'air ravi du résultat !
Soprano a succombé à la personnalisation d'une de ses paires de baskets par le Varois Mathieu Rosssolini et il a l'air ravi du résultat ! DR

Des rugbymen de Brive et du Racing ont également fait appel à ses talents. Sans oublier Soprano, Youssoupha, Akhenaton. Bref, du lourd. Ce qui ne tourne pas la tête de Mathieu.

Plus préoccupé actuellement par la fermeture du magasin Citadium (à Grand Var La Valette) que par cette pléiade de vedettes qui gonfleraient le melon à plus d’un galopin...

"C’est un peu la galère car pour moi, c’était une vitrine. Le lieu branché où je croisais du monde. Où, en direct, on me voyait graffer. Où on voyait se transformer une paire de chaussures. C’est comme ça..."

Il ne sait pas où, avec son apprentie, Lorena, il rebondira. Dans un atelier. Sur la toile. Au sein d’une autre boutique. "Je verrai. L’essentiel est de continuer à faire ce que j’aime. Ça n’a pas de prix."

Cette phrase, avec son frère, ils la reprenaient sans cesse en chœur. Alors, même si Mathieu avance seul désormais, il n’abandonnera pas de sitôt la fresque de son dessein. Dessin qui, demain, pourrait habiller les murs d’une expo. Sans se cacher cette fois. Pas comme quand il était môme...

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.