Rubriques




Se connecter à

Les prix des carburants s'envolent: découvrez de combien le tarif a augmenté

Le tarif des carburants continue d'augmenter en France. Sous pression, le gouvernement réfléchit à la mise en place d'une aide à court terme.

La rédaction Publié le 19/10/2021 à 07:55, mis à jour le 19/10/2021 à 08:17
Illustration. Photo Sébastien Botella

Loin de se calmer, la hausse des prix des carburants poursuit son envolée. 

Le prix moyen du gazole en France était de 1,5583€ par litre ce vendredi 15 octobre, soit une augmentation de 1,9% en une semaine et de 7,2% en un mois, selon les données du ministère de la Transition écologique, publiées chaque vendredi.

Ce bond est légèrement moins marqué pour le SP95-E10, qui se vendait à 1,6287€/L ce vendredi, soit +1,33% en une semaine et +4,08% en un mois. 

Le SP98 n'est pas épargné. Malgré son prix déjà très élevé, à 1,7174€/L ce vendredi, il a augmenté de 1,4% en une semaine et de 4,02% en un mois.

 

Sur l'année, les courbes des tarifs explosent. Depuis le 1er janvier 2021, le gazole a pris 22,18%, le SP95-E10 20,31% et le SP98 20,17%. 

Plus élevé qu'avant les "gilets jaunes"

La dernière fois que le tarif du gazole était aussi élevé, c'était en octobre 2018. Le prix moyen était alors de 1,5331€/L, tandis que le SP95-E10 se vendait 1,5474€/L et le SP98 1,6382€/L. 

Quelques semaines plus tard, le 17 novembre 2018, le premier week-end d'occupation des ronds-points par les "gilets jaunes" commençait, mouvement motivé à la base par la hausse des prix des carburants.

Depuis, les courbes avaient chuté. Récemment, leur point le plus bas a été atteint en mai 2020, juste avant la fin du premier confinement.

Cette dégringolade était la conséquence d'une quasi absence de demande, les Français, isolés chez eux à cause de la Covid-19, ne prenant plus la route. Une accalmie de courte durée. 

Chèque carburant?

L'augmentation des prix des carburants se justifie par la reprise de la demande, dopée par l'amélioration des perspectives économiques, et l'offre toujours limitée de certains pays producteurs.

 

Le cours du baril de Brent, pétrole brut de référence, continue de s'envoler, à 84,36$ ce mardi 19 octobre, alors qu'il était à 19,66$ en avril 2020. 

Pour essayer de préserver le pouvoir d'achat des Français, le gouvernement a annoncé à plusieurs reprises qu'il réfléchissait à la mise en place d'un dispositif. "Il y aura une action de court terme", a affirmé vendredi le président de la République Emmanuel Macron.

Les ministres de l'Economie et de la Transition écologique ont indiqué préférer un dispositif de type chèque carburant à une baisse de taxes. Mais "il reste du travail à faire", a affirmé Bruno Le Maire ce lundi. 

"On essaie encore de trouver le moyen de toucher les bonnes personnes", a justifié Barbara Pompili, mais "on n'a pas aujourd'hui, comme pour le chèque énergie, une base de données de toutes les personnes qui pourraient en avoir besoin".

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.