“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les Circuits-courteurs font bouger les lignes à Carnoules

Mis à jour le 24/05/2020 à 22:57 Publié le 25/05/2020 à 16:00
Les Circuit-courteurs de Carnoules

Les Circuit-courteurs de Carnoules Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les Circuits-courteurs font bouger les lignes à Carnoules

Flour de camin, la maison de paysans et d’artisans portée par l’association au cœur du village, a connu un afflux de clients durant le confinement. En attendant de relancer l’agenda festif...

Il y avait Sylvain, cultivateur d’olives, de safran, d’amandes et de vignes, sacrément doué pour l’aquarelle. L’accorte Camille, vanneuse de son état, Maeva la jeune maroquinière qui voulait revenir aux sources.

Sans oublier Bastian Lou rigaou, le barde de l’équipe, éleveur de vélos et chantre de l’art de vivre carnoulais….
On les avait rencontrés il y a presque un an, alors qu’ils venaient d’aménager sur la place Victor-Hugo, dans le vieux Carnoules.

Sous la bannière associative des Circuit-courteurs, nos amis avaient ouvert "Flour de Camin" (fleur de chemin), un magasin de producteurs regroupant une quarantaine de paysans et de jeunes artisans, avec l’appui de la commune et des Chambres d’agriculture et des métiers.

Activités culturelles en suspens

Plus qu’une banale boutique, "Flour de Camin" avait vite pris ses marques dans le paysage local. Avec son épicerie, ses objets artisanaux, son chaleureux café associatif, sa bibliothèque provençale, ses ateliers et ses tcharadisses où l’on apprend à tchatcher dans la langue de Mistral sans même s’en rendre compte.

Et surtout ses supers apérigau vespéraux, sous les vénérables arbres de la placette où Lou rigaou sidéraouw pousse souvent la chansonnette.

Circuits courts et saisonnalité

Les Circuit-courteurs avaient bel et bien gagné leur pari : remettre de la vie et de l’entrain dans le village des cheminots qui marque la croisée des chemins et des lignes ferrées au centre du Var. Mais quid de cette belle entreprise après trois mois de confinement?

"On a connu un gros afflux, même si maintenant c’est plutôt un gros reflux, ce qui est un peu normal : Les gens vont voir leur famille, ils ont besoin de prendre l’air. Beaucoup de Carnoulais sont venus à Flour de Camin pour faire leurs courses et pour avoir des contacts pendant le confinement.

On a pris du galon en tant qu’épicerie ! Pour le reste, c’est un peu flou pour nous qui marchons sur trois ou quatre jambes, avec la transmission et la Culture. Nous ne savons pas encore quand nous allons pouvoir reprendre nos activités culturelles. Alors, chacun de notre côté, on s’est mis à faire des plantations, même moi. J’ai un beau potager !", résume Bastian.

Dans le magasin dont les horaires sont presque inchangés (lire par ailleurs), toutes les conditions de sécurité sont réunies pour accueillir les clients (gel, masques, nettoyage régulier des rayons, etc.). Abricots, cerises, fraises, courgettes, cébettes, artichauts, fèves, concombres… c’est le festival des plus beaux produits de saison sur les étals.

"Ce sont des produits locaux biologiques qui n’ont pas poussé sous serre", souligne Camille. "Ils respectent le cycle des saisons. Nous sommes très attachés à ce mode de culture et nous essayons d’expliquer pourquoi à nos clients, même si on nous demande des tomates depuis le mois de février ! Nous en aurons à la fin du mois si le temps est clément."

Bee wraps et sacs à vrac

Côté artisanat, parmi les nouveautés, Maeva a fabriqué quantité de masques durant cette période de confinement, mais aussi de coquets "sacs à vrac" pour faire ses courses zéro déchets. Dans le même esprit, on y trouve de beaux paniers faits à quatre mains, en cuir et osier.

Et les indispensables Bee wraps de Marjorie, l’apicultrice de la Petite miellerie à Besse-sur-Issole : D’ingénieuses feuilles lavables en tissus cirés, qui remplacent avantageusement les films aluminium et plastique pour protéger les plats cuisinés.

Le café, les ateliers création, enfants ou naturopathie, très demandés, les cours de Provençal et les apéros spectacles reprendront dès que possible.

Renseignements: Flour de Camin, maison de paysans et d’artisans d’aqui. 2, cours Victor-Hugo, 83660 Carnoules. Tél. 09.50.73.80.96.

lescircuitcourteurs@gmail.com
flourdecamin.jimdofree.com
Facebook: Flour de camin
Ouvert du mercredi au samedi de 10 heures à 12 heures et de 16 heures à 18 heures, et le dimanche de 10 heures à 12 heures.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.