“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La ministre du Travail pointe du doigt la situation "affligeante" d'un "hypermarché de la Côte d'Azur"

Mis à jour le 02/04/2020 à 12:11 Publié le 02/04/2020 à 11:46
Le Leclerc du Cannet Rocheville, dans l’œil du cyclone...

Le Leclerc du Cannet Rocheville, dans l’œil du cyclone... Photo P. L

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La ministre du Travail pointe du doigt la situation "affligeante" d'un "hypermarché de la Côte d'Azur"

Interviewée ce jeudi matin sur France Info, Muriel Pénicaud a dénoncé le non-respect des gestes barrière du supermarché du Cannet-Rocheville, sans le nommer.

Elle ne l'a pas cité nommément, mais c'est bien de lui qu'il s'agit.

Interviewée ce jeudi matin sur France Info, Muriel Pénicaud a fait allusion à l'hypermarché Leclerc du Cannet-Rocheville, pour illustrer la gestion aléatoire des mesures barrière par certains commerces restés ouverts.

L'hypermarché cannettan a fait l'objet d'une vaste opération de contrôle, lundi dernier, à la suite de plaintes de clients et d'employés.

La police municipale y était déjà intervenue à plusieurs reprises.

>> RELIRE. Ce supermarché mis en demeure parce qu'il ne respectait pas les règles de sécurité sanitaire

Répondant aux questions des auditeurs de France Info, la ministre du Travail a évoqué cet "hypermarché de la Côte d'Azur", qualifiant la situation d'"affligeante".

Muriel Pénicaud a notamment cité le non-respect des distances de sécurité entre les caisses et les clients, et le manque de nettoyage des chariots.

Comme nous l'indiquait la préfecture des Alpes-Maritimes, cet établissement a été mis en demeure de se mettre en conformité avec les mesures de sécurité en vigueur, sous peine de devoir fermer. Un délai fixé à quatre jours, confirme Muriel Pénicaud.

A nouveau contactée, la préfecture atteste que la ministre évoquait bien le cas du Leclerc du Cannet-Rocheville.

"Pas d'autre signalement de ce type remonté en préfecture", précisent les services de l'Etat.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.