“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Institution de la cuisine libanaise, Noura ouvre un restaurant éphémère à l’hôtel Hermitage à Monaco

Mis à jour le 01/08/2019 à 10:42 Publié le 01/08/2019 à 12:30
Dans le décor Belle Epoque du salon Excelsior, l’atmosphère orientale a été insufflée pour servir les fameuses rondes de mezze.

Dans le décor Belle Epoque du salon Excelsior, l’atmosphère orientale a été insufflée pour servir les fameuses rondes de mezze. Photo SBM et Noura

Institution de la cuisine libanaise, Noura ouvre un restaurant éphémère à l’hôtel Hermitage à Monaco

La célèbre maison parisienne, Noura, institution de la cuisine libanaise, est installée pour l’été au Salon Excelsior où est proposée sa gastronomie, notamment ses fameux mezze à partager en entrée. Vous avez jusqu'au 25 août pour en profiter.

C’est une institution de la gastronomie parisienne en matière de cuisine libanaise. Et ça fait 30 ans que ça dure! Cet été, la maison Noura a mis le cap au sud, en ouvrant un restaurant éphémère dans le salon Excelsior de l’hôtel Hermitage. Les équipes avaient déjà éprouvé la formule au Carlton à Cannes. Cette saison, ils ont privilégié la Principauté.

"Nous avons l’habitude de faire des pop-up, mais nous sommes assez difficiles sur le choix des lieux. Et je dois dire que j’ai eu un coup de cœur pour l’hôtel", confirme Paul Bou Antoun, PDG de Noura, une société familiale lancée par ses parents en 1989 dans un local de 50 m2 à Paris.

Aujourd’hui, l’enseigne compte 25 adresses dans le monde. Où les recettes libanaises avec les fameux mezze à partager en entrée font fureur. C’est cet esprit qu’ils ont importé pour l’été à Monaco. "Ce restaurant à l’hôtel Hermitage nous permet d’être une vitrine importante pour faire découvrir la cuisine libanaise au plus grand nombre."

"Une cuisine de partage"

En cuisine, cinq chefs de la maison Noura ont pris leurs quartiers d’été en Principauté. Et autant de personnel en salle. "L’enjeu d’un pop-up est de retrouver l’esprit de nos établissements en salle et dans l’assiette. Et d’avoir aussi un personnel qui a des facilités avec la langue", continue Paul Bou Antoun.

Car la cuisine libanaise attire une clientèle du Moyen Orient en vacances sur la Riviera. "On a choisi cette enseigne, car c’est typiquement la cuisine qui fait l’unanimité parmi cette clientèle, confirme Louis Starck, directeur général de l’hôtel. C’est une cuisine de partage, de convivialité avec des tables gaies, une bonne idée de proposer cette expérience pendant l’été à l’hôtel Hermitage."

Le salon Excelsior et le jardin attenant ont été transformés en écrin à la décoration aux influences orientales, avec du mobilier et des objets rappelant l’esprit et l’artisanat du Liban. Une manière aussi d’attirer la communauté libanaise en Principauté, forte de 500 membres. Mais pas que, car la carte de Noura, travaillée spécialement pour la Principauté avec davantage de poisson, peut faire envie à tous les gourmands.

Pour les novices, que faut-il goûter ? Paul Bou Antoun à la réponse. "Des mezze froids d’abord à partager - taboulé, purée de pois chiche, feuilles de vignes - avant de s’attaquer aux grillades de viande avec une sauce de crème de sésame. Et finir par une glace maison parfumée à la rose ou à la crème de lait ou la pistache."

Et il précise: "Tout est fait sur place, c’est un gage de qualité qui ne trompe pas dans la cuisine libanaise."


Savoir +
Tous les soirs jusqu’au 25 août à partir de 17 heures à l’hôtel Hermitage. Menus à 72 et 88 euros. Renseignements et réservations : +377.98.06.49.28.

La ronde des mezze
La ronde des mezze Photo SBM et Noura

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.