Rubriques




Se connecter à

Hausse d'électricité à Monaco ? La SMEG répond aux questions

Des résidents se sont alarmés de l’augmentation de leur facture d’électricité et accusent les nouveaux compteurs Nexio. La SMEG réfute et pointe une surconsommation due à un hiver froid.

Marie Cardona Publié le 06/04/2021 à 09:00, mis à jour le 05/04/2021 à 18:56
Alors que le déploiement des nouveaux compteurs Nexio se poursuit, des clients accusent l’équipement d’être à l’origine de la hausse de leur facture d’électricité. Photo Jean-François Ottonello

Depuis plusieurs semaines, des résidents de Monaco s’étonnent: leur facture trimestrielle d’électricité semble avoir bondi d’un coup depuis, selon eux, l’installation des nouveaux compteurs Nexio.

Plusieurs clients s’en sont émus sur les réseaux sociaux, d’autres ont directement contacté Monaco-matin. Comment expliquer une telle augmentation? Les tarifs de l’électricité ont-ils changé? Les compteurs Nexio sont-ils responsables? Nous avons posé ces questions à la Société Monégasque de l’Électricité et du Gaz (SMEG). Voici ses explications.

Des factures trimestrielles

Comment expliquer des montants qui doublent d’une facture à l’autre? "Souvent, quand les clients donnent ces chiffres-là, ils comparent la facture trimestrielle qu’ils viennent de recevoir à celle du trimestre précédent. Pour les clients qui ont du chauffage électrique, il y a toujours une différence entre la facture de demi-saison, où ils n’allument pas leur chauffage, et la facture d’hiver, où ils l’allument", souligne Pierfranck Pelacchi, directeur commercial de la SMEG.

Les tarifs inchangés

"La facture d’électricité comprend une prime fixe, toujours identique, qui correspond à la puissance mise à la disposition des clients. À cela s’ajoute un montant variable, qui correspond à la consommation multipliée par le prix de l’électricité. Les tarifs connaissent une certaine stabilité depuis quelques années."

 

Pas d’effet tarifaire qui pourrait donc expliquer ces augmentations, assure la SMEG. "En revanche, s’il y a une surconsommation, celle-ci va peser sur la facture suivante."

Un hiver plus rigoureux en 2021

Et c’est ce qui semble être le cas cette année, selon le fournisseur d’énergie.

"Il faut prendre en compte un paramètre: les hivers rigoureux sont de plus en plus rares. En 2020 et en 2019, nous n’avons pratiquement pas eu d’hiver. Alors que cette année, comme en 2018, nous avons eu trois semaines de froid assez intense, avec 5°C en moyenne, du 4 au 22 janvier", explique le directeur commercial.

Il ajoute: "Certains clients se sont retrouvés à chauffer, parfois de façon excessive sans s’en rendre compte. Et quand il fait très froid dehors, ces radiateurs chauffent en continu à pleine puissance. Certains clients qui nous ont contactés, ont consommé en 3 semaines ce qu’ils consomment d’habitude en 3 mois."

 

À cela s’ajoutent les phénomènes de couvre-feu et de télétravail où le matériel informatique est plus sollicité.

Même système de relevés avec Nexio

Alors que la SMEG procède au changement de ses anciens compteurs depuis un an, l’augmentation constatée sur les factures peut-elle s’expliquer par l’installation des compteurs intelligents, Nexio?

"Les consommations relevées ne dépendent pas du tout des compteurs. Nexio mesure l’électricité consommée exactement comme les anciens compteurs. La seule différence, c’est sa capacité à communiquer les données. Le comptage en lui-même est suivi de façon métrologique. Les compteurs sont certifiés par le LNE [Laboratoire National de Métrologie et d’Essais, N.D.L.R.], qui suit les recommandations européennes."

Six réclamations

"Nous avons enregistré six réclamations de clients qui trouvaient leur consommation trop élevée. Parmi eux, trois n’avaient pas encore de nouveau compteur Nexio. Nous sommes allés au domicile de certains pour vérifier et leur faire constater l’effet de l’allumage de leurs appareils. Et ils ont été rassurés", assure Pierfranck Pelacchi.

Une appli pour surveiller sa consommation

Alors que l’été se profile et les fortes chaleurs avec lui, la SMEG alerte sur l’utilisation de la climatisation qui pourrait à son tour faire augmenter la note.

 

Elle invite ses clients à suivre leur consommation sur l’application My Nexio.

"Certains clients équipés de Nexio cette année, ont moins consommé que s’ils avaient eu un compteur normal. Et cela, grâce à l’application My Nexio, qui donne accès à leur consommation au jour le jour. En suivant l’évolution de leur consommation, ils ont pu la maîtriser par des gestes simples. Avec les anciens compteurs, on ne pouvait qu’attendre la fin du trimestre pour constater les "dégâts", s’il y en avait."

« 32 % en plus sur la facture »

Le message, posté par une internaute sur le groupe Facebook "Aide et solidarité entre les résidents de Monaco", a reçu des dizaines de réponses.

"Bonsoir, j’ai vu une augmentation de ma consommation d’électricité de 32 %, par rapport à la même période l’année dernière, avec l’installation du compteur Nexio par la SMEG. Aucune raison apparente car je ne mets pas de chauffage ou très peu et moins que l’année dernière en tout cas. Avez-vous constaté le même problème? Merci", écrit cette résidente de Monaco.

"Suite à mon message, deux techniciens se sont rendus chez moi pour vérifier mon installation électrique et l’état général de mon appartement. Ils n’ont rien constaté d’énergivore mis à part deux radiateurs électriques, dont celui de la salle de bains utilisé quelques fois, et des murs sans doute pas très bien isolés s’agissant d’un immeuble ancien", poursuit-elle.

"Ma facture a quasi doublé"

Sur les réseaux sociaux, les nombreuses réponses abondent en son sens: beaucoup ont constaté une augmentation ce trimestre. "Pareil pour moi. La facture a quasi doublé alors qu’on était absents pendant trois semaines", explique une cliente.

Parmi les nombreux commentaires, un internaute, qui a reçu sa facture avant son changement de compteur, nuance cependant. "J’ai le nouveau compteur que depuis mardi [le message a été posté le 23 février, N.D.L.R.] donc ce n’est pas lui le fautif, mais ma consommation a aussi explosé. Je trouve que j’ai quand même plus chauffé que l’année dernière."

Un autre ajoute: "Pour ma part, depuis que je suis connecté sur l’appli de la SMEGF (My Nexio), j’arrive beaucoup mieux à gérer mes consommations journalières et aussi les heures creuses. Sur deux mois, j’ai réduit ma consommation de plus de 202 kW. La moyenne est de 755 kW sur un trimestre par foyer. Nous sommes à 553 kW."

Poursuite du déploiement

Depuis le début du déploiement de ces nouveaux compteurs Nexio, 20.000 ont déjà été changés en près d’un an. Lancée en mars 2020, l’opération a été légèrement freinée par le confinement l’année dernière. "5.000 compteurs restent encore à poser et le seront d’ici le début de l’été", prévoit Pierfranck Pelacchi, directeur commercial de la SMEG.

Depuis le lancement officiel du déploiement, seuls 11 clients ont manifesté leur intention de refuser l’installation de ces nouveaux équipements, assure la société. "Après avoir expliqué leur fonctionnement, tous ont finalement accepté le remplacement de leur ancien compteur, à une exception près."

Contrairement aux compteurs Linky français– au cœur de polémiques liées à la sécurité des données privées et aux méfaits des ondes électromagnétiques qu’ils dégagent– la technologie choisie par la SMEG est entièrement filaire. Elle n’utilise pas de wifi et n’émet pas d’ondes, avait assuré la société lors du lancement officiel du déploiement.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.