“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Et si vous tentiez de passer vos vacances d'hiver à La Réunion?

Mis à jour le 15/01/2021 à 14:59 Publié le 15/01/2021 à 18:00
Illustration

Illustration Photo Laurent Schindelman

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Et si vous tentiez de passer vos vacances d'hiver à La Réunion?

Cette année, La Réunion fête le 10ème anniversaire de l’inscription de ses « pitons, cirques et remparts » au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Alors que cette année, la crise sanitaire est toujours d’actualité, les touristes Français, pour des raisons de sécurité et d’obtention de visas, ont largement plébiscité les vacances en France.

Dès lors, l’île de La Réunion, en tant que département d’Outre-Mer s’apparente comme un très bon choix, surtout pour les métropolitains en quête de destination exotique: à la fois tellement française et pourtant si différente, l’île est un joyau dans l’Océan Indien.

Le prix du billet d’avion et le test Covid de moins de 72h ne seront pas un frein. En effet, depuis la réouverture des lignes aériennes vers les DOM-TOM, tous les passagers français sont libres de se rendre à La Réunion sans justificatifs.

La seule contrainte étant de prouver un test PCR négatif. De plus, les quatre compagnies aériennes qui opèrent la destination, se livrent une bataille acharnée avec des tarifs très compétitifs. En ce moment, vous pourrez trouver des billets à moins de 400 euros au départ de Nice ou de Toulon.

Illustration
Illustration Photo Laurent Schindelman

Peut-on se rendre facilement à La Réunion?
Oui: depuis le 15 décembre, il n’est plus nécessaire de justifier des motifs impérieux pour voyager en Outre-mer.

Quelles sont les contraintes?
- Test Covid-19 RT-PCR ou TROD ou TDR négatif dans les 3 jours précédant le vol.
- Remplir un formulaire sanitaire en ligne qui vous attribue un QR code.
- Une déclaration sur l’honneur d’absence de symptômes d’infection par la covid-19.
- Pendant la durée du vol : masque obligatoire, sauf pendant les repas.

Depuis 2010, plus de 40% du territoire réunionnais figure dans la liste des biens naturels classés au Patrimoine mondial par l’UNESCO. Terre de contrastes et de diversité, l’île de La Réunion offre à ses visiteurs mille et un paysages et surprises sur ses 2.512 km2. Ceux qui la connaissent et la visitent la surnomme "l’île intense".

Habitations à Malaffe, haut lieu du marronnage
Habitations à Malaffe, haut lieu du marronnage Photo Laurent Schindelman

Dans la grande famille des îles océaniques tropicales, La Réunion fait figure d’exception. Son cœur montagneux abrite des paysages grandioses, dominés par deux volcans boucliers adjacents, l’un endormi et l’autre extrêmement actif, par trois cirques bordés de remparts et disposés en as de trèfle, et par des ravines aux gorges souvent profondes.

Ce relief accidenté et spectaculaire, d’une beauté saisissante, abrite également une mosaïque d’écosystèmes unique au monde: il recèle une biodiversité remarquable, marquée par une proportion élevée d’espèces endémiques.

Impossible de s’ennuyer à la Réunion tant les excursions possibles sont nombreuses. Alors n’hésitez plus et franchissez le pas vers "l’île Intense".

Un groupe folklorique de Maloya
Un groupe folklorique de Maloya Photo Laurent Schindelman
Le Maloya, le chant des esclaves classé au patrimoine mondial de l'UNESCO

Le maloya est une musique, un chant et une danse propres à l’île de la Réunion. Hérité des esclaves venus d’Afrique de l’Est ou de Madagascar, il est à l’origine réservé à des cérémonies animistes invoquant l’esprit des ancêtres.

Entre les mains des esclaves puis des engagés essentiellement d’origine indienne, le maloya devient un moyen d’expression de leur résistance et de leurs sentiments. Vecteur de revendications politiques pendant les années 1950-80, il a été longtemps marginalisé par les autorités.

Cette musique qui s’est créolisée avec le temps est devenue l’expression majeure de l’identité réunionnaise. Plus de 300 groupes musicaux la pratiquent.

Le Maloya est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 1er octobre 2009.

Il a longtemps été transmis par des groupes familiaux. Il est désormais chanté et dansé sur scène par des groupes professionnels ou semi-professionnels. Diverses formes métissées produites chaque année et des tournées organisées au niveau national et international.

Existent aujourd’hui: maloya-rock, maloya-reggae, maloya-jazz. Monument musical, il incarne par l’histoire qu’il véhicule la lutte contre l’oppression, le maintien de valeurs humanistes comme la liberté, le partage et la tolérance.

Pratique

Y aller

Vols réguliers depuis Nice ou Toulon, à partir de 391€ (escale à CDG).
Sur place, il est conseillé de louer une voiture afin d’être autonome pour visiter les 2512 km² de l’île.

Où loger

Saint-Gilles: Ness By the Ocean**** et LUX *****
Saint-Louis: Des Cabanes sur une île (heb. insolite)
Saint-Pierre: La Villa Delisle****
Saint-Anne: Diana Déa Lodge****

Exemple de programme(une semaine)

Plus que pour ses plages, La Réunion est surtout connue pour ses randonnées, mais voici les principaux points d’intérêt:
1er jour: repos après 11h de vol
2e jour: Cirque de Cilaos et cascade du bras rouge
3e jour: citée du Volcan et plaine des Sables
4e jour: forêt de Bélouve
5e jour: survol en hélicoptère de Mafate et Trou de Fer
6e jour: nage avec les cétacés à Saint-Gilles
7e jour: marché forain de Saint-Paul

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.