Un missile balistique nord-coréen a survolé le Japon, qui demande à certains de ses résidents d'évacuer

Un missile nord-coréen, qui a entraîné une alerte d'évacuation a survolé le nord-est du Japon mardi, avant de tomber dans l'Océan pacifique, a déclaré le gouvernement japonais, qui n'a fait état d'aucune victime ou dégât.

AFP Publié le 04/10/2022 à 06:33, mis à jour le 04/10/2022 à 06:26
Illustration. Photo AFP

Le missile a conduit à une rare activation du système J-Alert, qui est apparu sur les écrans de la chaîne nationale NHK, appelant les résidents du nord et du nord-est de l'archipel à se mettre à l'abri.

"La Corée du Nord vers 07H22... a lancé un missile balistique vers l'est", a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement, Hirokazu Matsuno.

"Nous analysons les détails mais le missile est passé au-dessus de la région japonaise de Tohoku (nord-est) puis est tombé dans le Pacifique en dehors de la zone économique exclusive du Japon".

Il a précisé qu'aucun dommage ou blessé n'a été signalé à l'issue de ce tir, que le Premier ministre Fumio Kishida a qualifié d'"acte de violence".

"Nous le condamnons vigoureusement cet acte", a ajouté M. Kishida.

 

Le système d'alerte aux missiles du pays a été activé à 07H29 (22H29 GMT lundi).

"La Corée du Nord semble avoir lancé un missile. Veuillez évacuer vers des bâtiments ou sous terre", indiquait l'alerte.

Environ 30 minutes plus tard, le bureau du Premier ministre a ensuite tweeté qu'"un projectile qui semble être un missile balistique nord-coréen a probablement survolé le Japon".

Dans un communiqué, les garde-côtes japonais ont déclaré que le missile semblait avoir déjà atterri en mer et ont invité les navires de ne pas s'approcher des objets tombés.

Une réponse ferme

Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a promis mardi une "réponse ferme" au tir d'un missile balistique de moyenne portée par la Corée du Nord qui a survolé son pays, y provoquant des évacuations.

Cette dernière "provocation" de la Corée du Nord "viole clairement les principes universels et les normes des Nations unies, et (M. Yoon) a ordonné une réponse ferme et (la prise) de mesures appropriées en coopération avec les Etats-Unis et la communauté internationale", a indiqué la présidence.

 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.