La France va-t-elle accueillir des déserteurs de l'armée russe?

La rédaction Publié le 05/10/2022 à 14:57, mis à jour le 05/10/2022 à 15:51
La secrétaire d'État en charge de l'Europe, Laurence Boone, a signifié ce mercredi au micro de Franceinfo que l'accueil des déserteurs au sein de l'Union européenne se fera "au cas par cas". Eric PIERMONT/AFP

Question de Audrey

La France va-t-elle accueillir des déserteurs de l'armée russe?

Bonjour Audrey,

La question de l'accueil des déserteurs russes a en effet été mise sur la table des dirigeants européens ces dernières semaines, depuis l'annonce par le président Poutine, le 21 septembre dernier, d'une mobilisation partielle de 300 000 réservistes en âge de combattre.

Interrogée à ce sujet, au micro de Franceinfo, la secrétaire d'État en charge de l'Europe, Laurence Boone, a apporté davantage de précisions ce mercredi.

La responsable révèle ainsi que l'accueil des déserteurs au sein de l'Union européenne s'effectuera "au cas par cas, pour les préserver eux et nous préserver nous aussi".

"On va regarder au cas par cas si ce sont des personnes qui fuient un régime et qui doivent être protégées parce qu'elles se battent contre ce régime et si elles ne posent pas de risque sécuritaire", a-t-elle déclaré.

 

Chaque cas étudié individuellement

Laurence Boone a également évoqué une restriction des conditions d'octroi des visas. "Nous faisons attention à ce que les journalistes dissidents, les personnes qui se battent contre le régime, les artistes et les étudiants puissent toujours venir chez nous."

Avant d'accueillir un déserteur russe sur son territoire, l'Union européenne - France comprise - veillera donc à examiner chaque cas individuellement. 

À ce titre, la procédure d’obtention d’un visa pour l’espace Schengen devrait être étendue de quinze à quarante jours, afin de laisser le temps aux institutions de mener leur enquête.

Dans la foulée de ses annonces, Vladimir Poutine avait signé des amendements prévoyant jusqu'à dix ans d'emprisonnement à l'encontre des déserteurs.

 

Merci pour votre question.

Bonne journée

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.