Guerre en Ukraine: on fait le point sur l'impressionnante explosion sur une base russe en Crimée

L'explosion des munitions qui s'est produite mardi matin dans une base militaire russe en Crimée, péninsule annexée par la Russie, était due à un "acte de sabotage", a indiqué l'armée russe dans un communiqué. On fait le point.

La rédaction Publié le 16/08/2022 à 14:11, mis à jour le 16/08/2022 à 17:58
Cet incident intervient une semaine après une explosion des munitions destinées à l'aviation militaire dans un dépôt situé sur le territoire de l'aérodrome militaire de Saki, dans l'ouest de la Crimée. Photo DR

L'Ukraine accentue la pression sur la Crimée. La région, annexée par les Russes depuis 2014, a connu deux importantes explosions en moins d'une semaine, Kiev revendiquant ces attaques. La dernière en date? Ce mardi 16 août. 

De nombreuses infrastructures touchées

Vers 3h15 du matin, des explosions ont endommagé un dépôt de munitions temporaire d'une base russe dans le district de Djankoï. "Un nombre d'infrastructures civiles, parmi lesquelles une ligne de haute tension, une centrale électrique, une voie ferroviaire, ainsi que plusieurs maisons ont également été endommagées", a détaillé l'armée russe.

Selon le gouverneur de la Crimée, Sergueï Aksionov, qui s'est rendu sur les lieux, deux civils ont été blessés, et l'évacuation des habitants d'un village voisin a été organisée.

L'Ukraine évoque une attaque ciblée, la Russie parle d'un sabotage

Andriï Iermak, le chef de l'administration présidentielle ukrainienne, a salué sur Telegram une "opération +démilitarisation+ façon travail d'orfèvre par les forces armées ukrainiennes", qui continuera selon lui "jusqu'à la libération complète des territoires ukrainiens".

 

"La Crimée dans un pays normal, c'est la mer Noire, les montagnes, la récréation et le tourisme. Mais la Crimée occupée par les Russes, ce sont des explosions des dépôts de munitions et un risque élevé de la mort pour les envahisseurs et les voleurs", a réagi le conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak.

De son côté, l'armée russe a dénoncé un "acte de sabotage" dans un communiqué, sans en désigner les responsables. "Les mesures nécessaires sont en train d’être prises pour éradiquer les conséquences du sabotage", poursuit ce même communiqué, cité par l'agence de presse russe TASS. 

Une base aérienne déjà attaquée

Cet incident intervient une semaine après une explosion des munitions destinées à l'aviation militaire dans un dépôt situé sur le territoire de l'aérodrome militaire de Saki. 

Ces explosions avaient fait un mort et détruit près d'une dizaine d'avions de chasse russe.

Des avions russes décollent quasi quotidiennement de Crimée pour frapper des cibles dans des régions sous le contrôle de Kiev et plusieurs zones de cette presqu'île sont situées dans le rayon d'action des canons et des drones ukrainiens.

 

Malgré le conflit, la Crimée est restée un important lieu de villégiature pour de nombreux Russes qui continuent de profiter de l'été sur ses plages.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.