Rubriques




Se connecter à

Guerre en Ukraine: les premiers mots de Catherine Colonna, en visite sur les lieux du massacre de Boutcha

La nouvelle ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, en visite en Ukraine, s'est rendue lundi à Boutcha, dans la banlieue de Kiev, où ont eu lieu des massacres de civils dont les troupes russes sont accusées par les autorités ukrainiennes.

La rédaction Publié le 30/05/2022 à 11:31, mis à jour le 30/05/2022 à 11:31
Catherine Colonna, la nouvelle ministre française des affaires étrangères en visite à Boutcha Photo AFP

Après le départ des soldats russes fin mars de cette localité et la découverte de centaines de cadavres de civils ukrainiens, Boutcha est devenue le symbole des crimes de guerre imputés à la Russie par l'Ukraine.

"Cela ne devrait pas arriver, il ne faut pas que ça recommence", a déclaré la cheffe de la diplomatie française après s'être rendue dans une église orthodoxe aux murs blancs immaculés, où étaient exposées des photos des exactions.

La nouvelle ministre française des affaires étrangères, Catherine Colonna, à Boutcha en Ukraine Photo AFP.

"La France est à leurs côtés (aux côtés des Ukrainiens) avec ses amis, ses alliés, elle va faire tout son possible pour que la paix revienne", a-t-elle affirmé.

Elle est également revenue sur la contribution de la France à l'enquête sur ces crimes de guerre présumés, des gendarmes français ayant été envoyés sur place pour mettre en place une procédure d'examen et d'identification des corps aux côtés des enquêteurs ukrainiens.

"Nous avons répondu les premiers (...) Ils sont restés quelques semaines, ils vous ont laissé de quoi travailler et ensuite une deuxième équipe est arrivée", a-t-elle précisé, disant espérer que "les procédures légales puissent s'achever le plus rapidement possible pour que les familles puissent voir leurs proches reposer dans des sépultures."

Seul "le résultat de l'enquête" menée par les autorités ukrainiennes permettra d'établir l'identité des responsables de ces exactions, notamment "à partir des faits que notre équipe a contribué à établir", a indiqué Mme Colonna.

 

Il s'agit de la responsable française de plus haut rang à visiter l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe le 24 février.

La ministre s'entretiendra avec le président Volodymyr Zelensky et son homologue ukrainien Dmytro Kouleba "pour évoquer en particulier le blocage des exportations de céréales et d'oléagineux d'Ukraine qui soulève des risques réels d'insécurité alimentaire", selon un communiqué du Quai d'Orsay.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.