Rubriques




Se connecter à

Guerre en Ukraine: le soldat russe jugé pour crime de guerre reconnaît les faits et plaide coupable

Le premier procès d'un soldat russe pour crime de guerre depuis l'entrée des troupes de Moscou sur le territoire ukrainien s'est ouvert mercredi à Kiev.

Damien Allemand Publié le 18/05/2022 à 14:16, mis à jour le 18/05/2022 à 15:41
Vadim Shishimarin. Photo EPA/MaxPPP

Le premier soldat russe jugé pour crime de guerre en Ukraine depuis le début de l'invasion russe a plaidé coupable mercredi, reconnaissant l'ensemble des faits qui lui sont reprochés.

Interrogé sur le fait de savoir s'il reconnaissait "sans réserve" l'intégralité de l'acte, comprenant les chefs d'accusation de crime de guerre et de meurtre prémédité, le sous-officier de 21 ans, Vadim Shishimarin, a répondu "oui".

Un civil de 62 abattu à la kalachnikov

Vadim Shishimarin est accusé d'avoir tiré avec une kalachnikov par la fenêtre à bord d'une voiture dans laquelle il circulait, abattant un civil de 62 ans qui n'était pas armé, a expliqué le bureau de la procureure Iryna Venediktova dans un communiqué.

 

Le soldat accusé se déplaçait avec quatre autres soldats russes après l'attaque de leur convoi le 28 février et ils ont volé une voiture près du village de Chupakhivka, a poursuivi le communiqué, expliquant que le civil --qui n'a pas été identifié-- circulait à bicyclette sur le bord de la route non loin de son domicile.

"L'un des soldats a ordonné à l'accusé de tuer un civil afin qu'il ne les dénonce pas", a relevé la justice. "L'homme est mort sur place, à quelques dizaines de mètres seulement de chez lui".

Vadim Shishimarin, placé en détention, risque un emprisonnement à vie s'il est reconnu coupable de crime de guerre et de meurtre avec préméditation.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.