Guerre en Ukraine en direct: Paris qualifie de "mascarade" les référendums d'annexion en Ukraine

Quatre régions d'Ukraine sous contrôle quasi-total ou partiel des forces russes votent jusqu'à mardi soir, lors de "référendums d'annexion" par la Russie, dénoncés par la communauté internationale.

La rédaction Publié le 27/09/2022 à 19:31, mis à jour le 27/09/2022 à 19:31
live
Un bureau de vote dans le coffre d'une voiture à Marioupol. Photo EPA/MaxPPP

Mardi 27 septembre, 216e jour de l'invasion russe en Ukraine. Moscou continue parallèlement de mener une mobilisation partielle de ses réservistes, afin de recruter près de 300.000 combattants pour son invasion.

Tenus depuis vendredi dans les régions séparatistes de Donetsk et Lougansk (est) et celles sous occupation russe de Kherson et Zaporijjia (sud), des référendums d'annexion ont été dénoncés comme des "simulacres" par l'Ukraine et ses alliés. Les pays du G7 ont juré de ne "jamais reconnaître" leurs résultats.

 

L'ancien Premier ministre et président russe Dmitri Medvedev a évoqué la possibilité que la Russie applique à ces territoires fraîchement rattachés sa doctrine de dissuasion nucléaire, qui prévoit de telles frappes en cas d'attaque nucléaire contre la Russie ou de menace existentielle contre l'Etat.

Controversés et hors service à cause de la guerre en Ukraine, les gazoducs Nordstream, reliant la Russie à l'Allemagne, ont été tous deux subitement touchés par des fuites inexpliquées en mer Baltique, ont annoncé mardi les autorités danoises et suédoises, suscitant des soupçons de sabotage.

Si vous nous lisez sur mobile ou que vous n'arrivez pas à accéder à notre direct sur cette page, cliquez ici.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.