En cas de confirmation d'un missile russe en Pologne, quelle serait la réponse de l'Otan?

La rédaction Publié le 16/11/2022 à 10:37, mis à jour le 16/11/2022 à 10:28
Des investigations sont menées pour connaître l'origine du missile qui a tué deux personnes dans le village de Przewodow, dans l'est de la Pologne, à quelques kilomètres de la frontière avec l'Ukraine. Photo AFP

Question de Pierre

En cas de confirmation d'un missile russe en Pologne, quelle serait la réponse de l'Otan?

Bonjour Pierre, 

L'armée polonaise était mercredi en état d'alerte renforcée après la chute d'un missile à Przewodow, un village du sud-est du pays, situé à quelques kilomètres de la frontière avec l'Ukraine.

Le président polonais Andrzej Duda a souligné ce mardi soir qu'il n'y avait à ce stade pas de "preuve univoque" sur l'origine du tir du missile, "très probablement de fabrication russe", qui a fait deux morts.

La Pologne, envahie depuis le 24 février par la Russie, est membre de l'Otan, et quelque 10.000 militaires américains se trouvent dans le pays. Une "réunion d'urgence" se tient ce mercredi avec les ambassadeurs de l'Alliance, selon une porte-parole.

Article 4

Le gouvernement polonais réfléchirait à activer l'article 4 du Traité de l'Atlantique Nord, stipulant que "les parties se consulteront chaque fois que, de l'avis de l'une d'elles, l'intégrité territoriale, l'indépendance politique ou la sécurité de l'une des parties sera menacée".

 

Autrement dit, il s'agirait de réunir les 30 pays membres: Albanie, Allemane, Belgique, Bulgarie, Canada, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Etats-Unis, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Macédoine du Nord, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, République Tchèque et Turquie.

Article 5

Si une attaque d'origine russe était confirmée, cela constituerait une aggravation sérieuse de la guerre en Ukraine et l'article 5 du traité pourrait être déclenché. 

Cet article affirme que, si un Etat membre est victime d'une attaque armée, les autres considèreront cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l'ensemble des membres et prendront les mesures jugées nécessaires, "y compris l'emploi de la force armée", pour venir en aide au pays attaqué.

La France a appelé à "la plus grande prudence", "beaucoup de pays" de la région disposant du même type de missile, a déclaré mercredi l'Elysée, qui a mis en garde contre "les risques d'escalade importants".

 

Bonne journée

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.