“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une année de shows à Monaco

Mis à jour le 28/12/2015 à 13:40 Publié le 28/12/2015 à 13:25

Une année de shows à Monaco

Du début à la fin, les scènes de la Principauté auront vu défiler, en 2015, un sacré nombre

Les scènes de la Principauté sont habituées à être foulées par des stars internationales.Et les programmations monégasques font, de manière générale, souvent appel aux têtes d’affiches.2015, n’a pas dérogé à la règle.Cette année encore, les gros concerts se sont succédés avec, en point d’orgue, le show gratuit de Robbie Williams pour les dix ans de règne du prince Albert II, qui a rassemblé plus de 7000 spectateurs sur la place du Palais.

Pop, rock, electro, jazz, chanson. Pharrell Williams, Lady Gaga et Tony Benett, Mika, Christine & the Queens, Kraftwerk, Lenny Kravitz, ZZ Top, Melody Gardot, Marcus Miller, Santana, Florent Pagny, Souchon et Voulzy... De janvier à décembre, ils sont tous passés par Monaco. Sans compter Lily Allen au Bal de la Rose ou Sting au Gala de la Croix-Rouge. 2015, décidément, était un bon cru.

Et 2016 s’annonce déjà sous les meilleurs auspices avec, déjà bookée, une date exceptionnelle de Jean-Louis Aubert et ses potes, Louis Bertignac et Richard Kolinka.Les Insus - Téléphone sans Corine Marienneau - qui joueront au Sporting le 3 août.

Robbie en cadeau

Rien n’est trop beau pour clôturer les festivités des dix ans de règne du prince Albert II. Rien.Pas même de transformer la place du Palais en salle de concert à ciel ouvert, ni d’inviter l’une des plus grandes pop stars britanniques pour un concert gratuit.

C’était annoncé, ça a eu lieu : un show cadeau de Robbie Williams, sous les fenêtres du palais princier. C’était le 12 juillet dernier, et 7000 spectateurs, Monégasques et résidents, ont pu profiter des délires scéniques de l’ancien Take That...

C’était aussi l’occasion d’examiner de près son étonnante houpette blonde. Moitié Pink moitié Tintin, le chanteur a séduit quand même, évidemment.Et n’a pas eu à faire trop d’efforts pour mettre l’ambiance !

Pharrell Williams fête la musique

(Photo Michael Alesi )

C’était le 22 juin dernier.« After » de la Fête de la musique, « before » du Sporting Summer Festival? Dans le fond, ils s’en fichaient pas mal les 2500 fans réunis ce soir-là dans la salle des Étoiles. L’important, c’était Pharrell Williams. Sur scène,l’interprète du très bon Freedom et du phénoménal Happy a enchaîné les tubes. Et prouvé qu’il avait dans sa garde-robe d’autres couvre-chefs que son célèbre chapeau Vivienne Westwood.

Mika sur la place du Casino

(Photo J.-François Ottonello)

Un dancefloor géant sur la place du Casino.C’était pour Mika, le 29 août dernier, à l’occasion de la troisième « Casino Night ». En habitué de la Principauté, l’interprète de Grace Kelly a vite retrouvé ses repères. Le bondissant juré de The Voice a réuni ce soir-là, plus de 5000 personnes lors de cette soirée gratuite à quelques pas des machines à sous et des bandits manchots. On applaudit des deux mains.

De Christine & the Queens à Lenny Kravitz, un festival!

De gauche à droite et de haut en bas : Johnny Hallyday, Simple Minds, Lenny Kravitz, Christine & the Queens, ZZ Top et 	Selah Sue
De gauche à droite et de haut en bas : Johnny Hallyday, Simple Minds, Lenny Kravitz, Christine & the Queens, ZZ Top et Selah Sue (Photos Michae Alesi , Cyril Dodergny et archives PH.L.)

Quoi de mieux qu’un festival pour enchaîner les stars? Deux festivals, évidemment. Et en Principauté, entre le Sporting Summer et le Monte-Carlo Jazz… Il y a du niveau.
Entre le 4 juillet et le 22 août, la salle des Étoiles a vu défiler Lady Gaga et Tony Bennett en ouverture du Sporting Summer Festival, Christine & The Queens le 6 juillet, ZZ Top le lendemain Lenny Kravitz le surlendemain… Mais aussi George Benson le 20 juillet, Johnny Hallyday les 28 et 29, ou Jim Kerr et ses copains de Simple Minds le 30.

Quant au Monte-Carlo Jazz Festival, qui a fini l’année en beauté du 23 novembre au 6 décembre à l’Opéra Garnier, il a vu passer Avishaï Cohen le 26 novembre, Selah Sue le lendemain ou Marcus Miller le jour suivant.Avant de finir avec Barbara Hendricks le 6 décembre dernier. Ça, c’est du line-up.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct