Seize enceintes en cercle: on a testé le concert du futur de Jean-Michel Jarre au Midem+ à Cannes...

Ce jeudi soir, les participants du Midem+ et les Cannois ont pu découvrir le nouveau show de Jean-Michel Jarre. On y était.

Article réservé aux abonnés
Jimmy Boursicot Publié le 20/01/2023 à 11:40, mis à jour le 20/01/2023 à 11:54
Jean-Michel Jarre en mode savant fou ce jeudi soir au Midem+, à Cannes. Photo Franz Chavaroche

Ce jeudi soir, à deux reprises les participants du Midem+ et les Cannois ont pu découvrir le show d’un genre nouveau de Jean-Michel Jarre. Quarante-sept ans après Oxygène, le disque de ses débuts, voilà Oxymore, son vingt-deuxième album.

Pour cette aventure live, le démiurge change d’échelle. Pas d’écrans démesurés, pas de foule gigantesque massée devant ses synthés. ''Juste'' seize enceintes formant un cercle et restituant des compositions imaginées à 360 degrés.

Sens déstabilisés

Cette sonorisation binaurale multicanaux est censée en mettre plein les oreilles. Une innovation signée Jarre, en partenariat avec la société Coda Audio.

Le public est invité à entrer dans le cercle sacré. Pour entamer le rite, JMJ frappe un grand coup de gong, après avoir demandé aux spectateurs de fermer les yeux.

Lunettes de soleil sur le nez, tour à tour concentré ou agité comme un savant fou devant ses éprouvettes fumantes, Jean-Michel Jarre invite son audience immergée à se créer ses propres images.

Seize enceintes en cercle... Photo Franz Chavaroche.

Ses rythmes martiaux et ses collages sonores iraient très bien sur un film de science-fiction énervé ou encore sur une partie de Mortal Kombat.

Une voix éraillée, d’outre-tombe, rappelle que derrière la prouesse technologique (réelle et déstabilisante, plus éprouvante qu’un concert classique), il y a un hommage à Pierre Henry et Pierre Schaeffer, pères de la musique concrète et figures inspirantes pour Jean-Michel Jarre.

Une manière de dresser un pont entre les origines de la musique électronique et un futur aussi incertain qu’exaltant.

Les spectacteurs dans le cercle sacré. Photo Franz Chavaroche.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.