“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Renaud Capuçon en concert ce dimanche au Philharmonique de Monte-Carlo

Mis à jour le 02/03/2018 à 15:50 Publié le 02/03/2018 à 18:16
L'œuvre sera donnée dimanche au cours d'un concert où le violoniste David Garrett sera  remplacé par Renaud Capuçon.

L'œuvre sera donnée dimanche au cours d'un concert où le violoniste David Garrett sera remplacé par Renaud Capuçon. Photo DR

Renaud Capuçon en concert ce dimanche au Philharmonique de Monte-Carlo

Le célèbre violoniste remplacera David Garrett – souffrant –, dimanche à l'Auditorium où il jouera le 3eme. Concerto de Mozart

Sacré "Sacre du Printemps"! Ce chef-d'œuvre de Stravinsky est l'une des partitions les plus exaltantes, vibrantes, tourbillonnantes, envoûtantes de l'histoire de la musique. L'une des plus difficiles à jouer, également.

Son interprétation tient du tour de force. Les musiciens seront, dimanche, ceux du Philharmonique de Monte-Carlo, le chef Gianliugi Gelmetti.

"C'est la première fois que je me fais insulter"

L'œuvre, composée pour les Ballets Russes de Diaghilev en résidence au Casino de Monte-Carlo, fut si choquante lors de sa création en 1913 à Paris qu'elle donna lieu au plus grand scandale de l'histoire de la musique.

Le public du Théâtre des Champs Elysées s'insulta entre modernistes et conservateurs, en vint aux mains, cassa des fauteuils, le compositeur dut s'échapper à quatre pattes entre deux rangées de fauteuils, la vieille comtesse de Pourtales, brandissant son programme, déclara: "C'est la première fois que je me fais insulter!". On parla du "Massacre du printemps".

Étourderie impossible

L'originalité et la difficulté de l'œuvre tiennent à sa "polyrythmie" et "polytonalité". Les différents secteurs de l'orchestre jouent dans des rythmes et des tonalités différentes.

Au chef d'orchestre de dominer tout cela! Dans certains passages, chaque mesure est différente de la précédente : on passe d'une mesure à 4 temps, à une à 3 ou 5 ou 7 temps, les unités de temps étant différentes d'une mesure à l'autre: ici la noire, là la croche, ailleurs la double-croche. Étourderie impossible pour le chef d'orchestre, concentration obligatoire! Un tour de force, on vous dit!

À part cela, nous entendrons dimanche le 3ème. Concerto de Mozart interprété par l'excellent violoniste Renaud Capuçon - en remplacement du soliste David Garrett, initialement prévu, qui est souffrant.

Mozart ? Une autre façon d'annoncer le sacre du printemps !


Savoir+
Dimanche, à l’Auditorium, à 18 h – présentation des œuvres à 17 h. Tarifs: de 17 à 50 euros. Rens. 98.06.28.28.


La suite du direct