“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Qigang Chen, le plus grand compositeur chinois sera en concert, ce vendredi, à Monaco

Mis à jour le 12/06/2019 à 09:01 Publié le 12/06/2019 à 09:30
Une œuvre de Qigang Chen sera jouée par le violoniste Maxime Vengerov.

Une œuvre de Qigang Chen sera jouée par le violoniste Maxime Vengerov. Photo DR

Qigang Chen, le plus grand compositeur chinois sera en concert, ce vendredi, à Monaco

Le directeur musical de la cérémonie d’ouverture des JO 2008, à Pékin, ira à la rencontre du public ce vendredi, avant que deux de ses œuvres ne soient jouées par le Philharmonique

Qigang Chen est le plus grand compositeur chinois. La preuve : il a été choisi comme directeur musical de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de 2008, à Pékin. C’est à cette occasion qu’il composa la ballade que le monde entier a fredonnée Toi et Moi avec ses paroles fraternelles: "Toi et moi, joignons nos cœurs, notre monde est une famille. Rencontrons-nous à Pékin. Allons ami, mets ta main dans la mienne…".

Né à Shanghai en 1951, issu d'une famille lettrée, Qigang Chen a été confronté, adolescent, à la Révolution Culturelle de Mao Tsé Toung. Il fut enfermé dans une caserne pendant trois ans afin d'y subir une "rééducation idéologique".

Visiblement, il parvint à garder ses idées claires puisqu’en 1977 il fut l'un des vingt-six candidats sélectionnés sur deux mille pour entrer en classe de composition au conservatoire de Pékin. Sorti premier de ses études, il fut ensuite le seul autorisé à aller étudier à l’étranger. C’est alors qu’il vint en France où il fut le dernier élève du maître mythique du Conservatoire de Paris, Olivier Messiaen. Les cours et les harmonies de la musique de Messiaen l’ont marqué à vie.

Qigang Chen sera cette semaine en Principauté. Deux de ses œuvres seront jouées vendredi par le Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Yu Long, directeur artistique du Philharmonique de Chine et de l’Orchestre Symphonique de Shanghai, chef principal du Philharmonique de Hong Kong.

La première œuvre sera intitulée Instants d’un opéra de Pékin, porteuse du message de la musique lyrique chinoise. La seconde sera un concerto qu’il vient de composer, qui aura pour prestigieux soliste le violoniste Maxime Vengerov en personne. Auparavant, à 19 h 30, il se livrera à une rencontre avec le public. Après l’extraordinaire découverte du pianiste Cho il y a trois semaines, voici celle du compositeur Chen !


Savoir +
Vendredi, Auditorium : entretien à 19 h 30, concert à 20 h 30. Tarifs : de 17 à 50 euros. Rens. 98.06.28.28.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct