“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Philharmonique de Monte-Carlo, de l'Auditorium Rainier-III au Théâtre des Champs-Elysées

Mis à jour le 01/02/2019 à 10:02 Publié le 01/02/2019 à 11:55
L’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo passera de l’Auditorium Rainier-III au Théâtre des Champs-Elysées.

L’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo passera de l’Auditorium Rainier-III au Théâtre des Champs-Elysées. Photo DR

Le Philharmonique de Monte-Carlo, de l'Auditorium Rainier-III au Théâtre des Champs-Elysées

Le concert de ce dimanche à l’Auditorium Rainier-III sera redonné à Paris dans le cadre d’un hommage aux Ballets russes auquel participeront également les Ballets de Monte-Carlo.

Les touristes qui arpentent ces temps-ci les rues ou le métro de Paris peuvent voir des affiches annonçant au Théâtre des Champs-Élysées un prochain concert du Philharmonique de Monte-Carlo ainsi qu’un spectacle des Ballets de Monte-Carlo.

Le mythique et historique Théâtre des Champs-Élysées proposera en effet à partir du 8 février une semaine consacrée aux Ballets russes de Diaghilev.

On sait que les grandes œuvres comme le "Sacre du Printemps" de Stravinsky, ou "Jeux" de Debussy ont été créées au début du XXe siècle par les Ballets russes dans ce grand théâtre parisien et sont devenues des œuvres majeures de l’Histoire de la musique.

Mais où ces œuvres ont-elles été d’abord préparées, travaillées et montées? À l’Opéra de Monte-Carlo, où les Ballets russes de Diaghilev avaient leur studio de répétitions et prenaient leurs quartiers d’hiver avant d’aller se produire à Paris.

Il était donc normal que le Théâtre des Champs-Élysées associe les musiciens et danseurs monégasques à cette célébration.

Monaco avant Paris

Le Philharmonique de Monte-Carlo se produira donc en concert le 8 février, puis accompagnera le week-end suivant les Ballets de Monte-Carlo. Le week-end sera, en plus, assorti de gastronomie monégasque puisque le chef Benoît Witz, du Vistamar à l’Hôtel Hermitage, proposera une formule "Avant-spectacle".

Lors du concert de mardi, on entendra cette musique de ballet aux sonorités magiques que sont "Jeux" de Debussy, et cette œuvre flamboyante qu’est l’"Oiseau de feu" de Stravinsky.

Ce concert sera donné auparavant, ce dimanche en l’auditorium Rainier-III pour le public monégasque. On entendra en plus le magnifique concerto pour piano et orchestre de Grieg. Il sera interprété par le grand pianiste Jean-Yves Thibaudet.

Là, on ne sera pas plus dans le répertoire des Ballets russes.

Voilà pourquoi il ne sera pas programmé à Paris. Mais on sera dans le répertoire de la grande musique romantique – celle qui ne fait pas danser des danseurs sur scènes mais qui fait tourbillonner les rêves dans nos têtes.


Savoir +
Dimanche 3 février, Auditorium, concert à 18 heures.
Tarif : de 15 à 50 euros.
Tél. +377.98.06.28.28.
Présentation des œuvres à 17 h.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct