“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'opéra de Monte-Carlo ouvre sa saison à Oman

Mis à jour le 16/09/2016 à 05:08 Publié le 16/09/2016 à 05:07
La production de Roméo & Juliette sera celle déjà vu en Principauté, pour la Fête Nationale en 2014.

La production de Roméo & Juliette sera celle déjà vu en Principauté, pour la Fête Nationale en 2014. Cyril Dodergny

L'opéra de Monte-Carlo ouvre sa saison à Oman

Près de deux cents artistes et techniciens de la Principauté vont faire le déplacement pour jouer Roméo & Juliette, fin septembre, dans ce sultanat du Moyen Orient

C'est une première. Jamais une équipe artistique aussi importante de la Principauté ne s'est déplacée aussi loin. Ils seront près de deux cents - artistes et techniciens - à ouvrir, à la fin du mois, la saison lyrique du sultanat d'Oman au Moyen Orient.

Depuis plusieurs saisons, le Royal Opera House de Mascate, la capitale, a développé une politique : inviter les grandes maisons lyriques. Et c'est au tour de l'Opéra de Monte-Carlo d'être le guest cette année pour ouvrir la saison 2016-2017 par trois représentations de Roméo & Juliette.

« Ce sont les directeurs de l'Opéra de Mascate qui ont choisi l'œuvre de Gounod après avoir vu le spectacle en 2014 en Principauté et tout s'est conclu assez rapidement », s'enthousiasme Jean-Louis Grinda.

Douze jours sur place

Le directeur de l'Opéra - et metteur en scène du spectacle - prendra le 21 septembre la barre de cette « caravane » monégasque qui va partir pour douze jours à Oman. « C'est une vraie tournée de l'opéra avec les artistes, tous les décors, les costumes, les chœurs et tous les techniciens ». A leurs cotés, l'ensemble de l'orchestre philharmonique de Monte-Carlo, également de la partie. Les répétitions doivent débuter le 15 septembre en Principauté.

À l'occasion de ce voyage, l'équipe aura deux distributions pour chaque rôle principal. « Un choix de sécurité », souligne Jean-Louis Grinda, « car nous jouons trois soirs d'affilée et si un artiste est malade, il est possible de le remplacer ».

En tête, pour interpréter les amants de Vérone, la chanteuse géorgienne Nino Machaidze sera Juliette et le ténor franco-monégasque Jean-François Borras sera Roméo. Le tout dirigé par Laurent Campellone pour trois représentations les 29 et 30 septembre et 1er octobre

Le déplacement, prestigieux pour l'image de marque de l'opéra de Monte-Carlo, est entièrement financé par la production de l'opéra de Mascate. « Ce sont des pays qui souhaitent s'ouvrir à la culture. Le sultan est un grand amateur d'opéras. C'est à mon sens important de soutenir l'initiative de ces pays », souligne Jean-Louis Grinda. Heureux également d'emmener la troupe « cohésion d'équipe » dans cette aventure.

Après cette escapade orientale, sur la scène de Garnier, c'est en Principauté que la troupe se retrouvera fin octobre, pour l'ouverture de la saison de l'opéra de Monte-Carlo, avec Le Fantôme de l'opéra.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.