“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Jazz à Juan: qui tiendra l’affiche dans six mois ?

Mis à jour le 08/01/2021 à 12:15 Publié le 08/01/2021 à 12:10
Annulée en 2020 en raison de la crise sanitaire, la soixantième édition est programmée du 9 au 25 juillet 2021. Diana Ross, Lionel Richie ou encore Marcus Miller devraient y faire le show

Annulée en 2020 en raison de la crise sanitaire, la soixantième édition est programmée du 9 au 25 juillet 2021. Diana Ross, Lionel Richie ou encore Marcus Miller devraient y faire le show DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Jazz à Juan: qui tiendra l’affiche dans six mois ?

Annulée en 2020 en raison de la crise sanitaire, la soixantième édition est programmée du 9 au 25 juillet 2021. Diana Ross, Lionel Richie ou encore Marcus Miller devraient y faire le show

Sourdine. À l’heure où les lieux culturels voient leur ouverture à nouveau reportée en cette crise sanitaire, difficile de savoir de quoi sera fait 2021. Y aura-t-il bien cette année un festival Jazz à Juan ? Annulée à l’été 2020, la soixantième édition reste attendue de pied ferme. Si les planètes s’alignent, les mélomanes retrouveront le chemin de la pinède pour profiter de l’événement du 9 au 25 juillet.

Traditionnellement, en cette période de l’année, l’office de tourisme fait une grande annonce : les trois premiers noms à l’affiche de la prochaine édition de Jazz à Juan… Sauf qu’en 2021, cette habitude vient d’être perdue. Et pour cause : l’absence de révélation s’explique par la reprise de la programmation de l’édition 2020. Donc pas de surprise au programme – sauf imprévu d’ici là… Comme prévu, le chanteur Grégory Porte viendra présenter son dernier opus. Le guitariste Lee Ritenour, figure emblématique de la musique fusion californienne des années 80 sera là aussi avec le pianiste compositeur Dave Grusin.

La chanteuse Melody Gardot viendra offrir une soirée douce et brésilienne. Le trompettiste Wynton Marsalis fera le show avec un big band. Très attendue aussi, la tournée anniversaire du pianiste Herbie Hancock. Mais également le saxophoniste Joe Lovano, Ibrahim Maalouf, Anne Paceo, Eric Legnini, Vincent Peirani et la crème du jazz made in France. Plusieurs soirées populaires vont permettre d’accueillir l’immense chanteuse américaine Diana Ross, la voix de Lionel Richie (photo du bas à gauche) et l’émotion gospel d’Amadou et Mariam avec l’orchestre des Blind boys of Alabama.

À cette heure, on ignore encore si le concert de rap avec The Roots sera maintenu. Bien évidemment, des invités bonus seront de la partie. À suivre…Difficile de les imaginer. Quoi qu’il en soit, pour le moment, les programmateurs sont optimistes. Les agents des artistes se sont engagés à faire tout leur possible pour maintenir la venue de leurs artistes en 2021.

"Qu’on se rassure, nous reprendrons la quasi-totalité du programme de l’édition 2020 annulé à cause de la crise sanitaire. Le festival aura bien lieu, même si nous devons nous adapter à de nouvelles normes", a précisé Philippe Baute, directeur de l’office de tourisme et organisateur de Jazz à Juan qui croise les doigts : "On ne peut qu’espérer qu’avec les vaccins, l’épidémie sera suffisamment contrôlée pour qu‘on puisse avoir des spectacles et un festival dans les meilleures conditions."

Quid de l’organisation d’une telle machine ? "Pour l’instant, nous avons choisi d’étaler les concerts sur vingt jours, pour justement avoir une certaine amplitude dans le report des concerts. Il y aura des soirs ou il n’y aura rien dans la Pinède-Gould, et ou nous axerons notre programme sur le off, le summer jazz festival, et les révélations de l’année."

"S’il faut mettre en quarantaine les stars, nous le ferons"

De son côté, Jean-René Palacio, directeur artistique, continue de travailler sur l’anniversaire de son festival. Avec son lot de casse-tête : "Notre difficulté à l’heure actuelle, c’est de savoir quand les Américains et les Anglo-saxons pourront voyager. Faudra-t-il les faire venir plus tôt ? Les confiner quelques jours à Juan ? On ne le sait pas encore. Mais s’il faut le faire, nous le ferons."

Les questions se bousculent : "Quelles seront les règles à suivre pour ouvrir nos 3000 places ?"

Quid des défections dans les rangs au dernier moment ? "Je travaille avec Marcus Miller pour envisager un plateau d’artistes français pour sa carte blanche. Ils viendront compléter les artistes américains qu’il nous proposera. Nous aurons aussi Melody Gardot avec l’orchestre philharmonique de Monte-Carlo. Je pense qu’il faut être optimiste, et penser que tout se passera bien cette fois. Comment peut-il en être autrement n’est ce pas ?".

Une grande fête qui souffle d’abord un vent d’incertitude avant ses bougies... "Nous ferons tout pour cela avec la participation des Antibois », a précisé le directeur de l’office de tourisme qui espère voir la billetterie reprendre du poil de la bête à son ouverture : « On repart à zéro. Tous les spectateurs qui avaient réservé des places l’an dernier ont été remboursés."

La programmation de 2020, mais pas seulement..

Traditionnellement, en cette période de l’année, l’office de tourisme fait une grande annonce : les trois premiers noms à l’affiche de la prochaine édition de Jazz à Juan… Sauf qu’en 2021, cette habitude vient d’être perdue. Et pour cause : l’absence de révélation s’explique par la reprise de la programmation de l’édition 2020.

Donc pas de surprise au programme – sauf imprévu d’ici là… Comme prévu, le chanteur Grégory Porter (photo du haut) viendra présenter son dernier opus. Le guitariste Lee Ritenour, figure emblématique de la musique fusion californienne des années 80 sera là aussi avec le pianiste compositeur Dave Grusin.

La chanteuse Melody Gardot viendra offrir une soirée douce et brésilienne. Le trompettiste Wynton Marsalis fera le show avec un big band. Très attendue aussi, la tournée anniversaire du pianiste Herbie Hancock. Mais également le saxophoniste Joe Lovano, Ibrahim Maalouf, Anne Paceo, Eric Legnini, Vincent Peirani et la crème du jazz made in France.

Plusieurs soirées populaires vont permettre d’accueillir l’immense chanteuse américaine Diana Ross, la voix de Lionel Richie (photo du bas à gauche) et l’émotion gospel d’Amadou et Mariam avec l’orchestre des Blind boys of Alabama. À cette heure, on ignore encore si le concert de rap avec The Roots sera maintenu. Bien évidemment, des invités bonus seront de la partie. À suivre…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.