Rubriques




Se connecter à

"J’ai grandi en partie sur la Côte d’Azur", raconte Juliette Armanet, en concert dans les Alpes-Maritimes et le Var

Artiste parmi les plus douées de la relève française, Juliette Armanet a fait escale à Saint-Paul-de-Vence puis à Nice et se produira à guichets fermés, le 31 août, à Puget-sur-Argens.

Laurence Lucchesi llucchesi@nicematin.fr Publié le 30/07/2022 à 15:45, mis à jour le 30/07/2022 à 15:54
Juliette Armanet. Photo AFP

"Sa frange perfect dans un visage Picasso", dixit l’intéressée, n’y a pas résisté… Mais la très énergique (et énergisante!) Juliette Armanet a littéralement mis en transe le public venu l’applaudir en nombre à la plage de l'hôtel Amour, à Nice, jeudi 28 juillet au soir.

L’auteure compositrice interprète de 38 ans, récompensée aux Victoires de la musique 2018 dans la catégorie album-révélation de l’année pour son opus Petite amie, et triplement nominée encore en 2022 (1) a Brûlé le feu, (titre de son dernier album) sur les galets. Accompagnée de ses six musiciens, de son compagnon et même de son petit Abel de 3 ans et demi, future bête de scène!

Sans ses désormais célèbres rollers mais en veste pailletée argentée, pour mieux célébrer Le Dernier Jour du disco, ce petit bout de femme d’un mètre cinquante-huit, véritable boule à facettes humaine, n’a pas hésité à se mêler à la foule compacte pour étreindre ses fans (parmi lesquels Michel Boujenah!) et danser avec eux, faisant monter encore de quelques degrés le mercure.

Une grande connexion avec la région

Une Juliette Armanet plus inspirée que jamais, sans doute par cette ambiance azuréenne chère à son cœur depuis toujours, comme elle s’en est ouverte à nous quelques heures avant son show en live:

 

"J’ai une très grande connexion avec la Côte d’Azur, puisque j’ai une maison de famille, propriété de mes grands-parents, à Biot. Je viens donc ici depuis que je suis dans le ventre de ma mère! Tout y est très familier pour moi: les paysages, l’atmosphère, les couleurs, la lumière méditerranéenne. J’ai grandi ici car je suis venue passer tous les mois d’été depuis que je suis née dans cette région."

"Julien Doré m’a mis le pied à l’étrier"

À l’instar d’un certain Julien Doré qui, avant d’embarquer pour Paris-Seychelles, a séjourné à moult reprises dans le chalet de sa grand-mère à Saint-Martin-Vésubie, et auquel Miss Armanet doit beaucoup: "C’est lui qui m’a mis le pied à l’étrier. C’est grâce à Julien que j’ai fait mes premières dates, en première partie de ses tournées. J’étais telle une petite souris dans les coulisses de son travail et il a été très généreux avec moi à mes débuts! Tout comme l’ont été les filles du groupe Brigitte, qui m’ont beaucoup soutenue aussi." En tournée, c’est désormais elle en tête d’affiche.

Après avoir fait sensation à la fondation Maeght le 27 juillet à Saint-Paul-de-Vence, puis à Nice, Juliette Armanet est attendue le 31 août au Mas des Escaravatiers, à Puget-sur-Argens, où elle donnera un concert à guichets fermés. Avant d’enchaîner à l’automne une série de Zéniths. Elle devrait même se produire à Bercy en 2023.

C’est dire si cette artiste généreuse, capable de transpirer sur scène dans sa combinaison à sequins comme de livrer des interprétations toute en délicatesse au piano, est plébiscitée par le public. Balayées, ses appréhensions quant à l’accueil que ce dernier réserverait à son deuxième album, Brûler le feu:

"J’avais très peur, parce que le deuxième album est toujours un moment de transition un peu délicat. Est-ce que la rencontre amoureuse avec le public va à nouveau avoir lieu, est-ce que cette histoire va se renouveler, se solidifier? On est complètement attendue au tournant. Du coup, je suis hyper heureuse que non seulement le public soit encore présent, mais qu’il s’élargisse davantage. Cela a été un travail acharné pour faire ce disque, et on y est arrivé!"

 

"Explorer l’amour jusqu’à mes 95 ans"

Depuis le nom de la plage où nous la retrouvons, jusqu’à son titre Tu me Play, pensé, dit-elle, comme Ma plus belle histoire d’amour c’est vous de Barbara version 2022, en passant par Tous les moulins de mon cœur de Michel Legrand, dont elle a fait une reprise à fleur d’émotion lors du Festival de Cannes de 2018, cette fille-là ne vibre que pour cela:

"C’est mon thème, et c’est le plus universel qui soit. C’est parler de son rapport au monde, comment on aime l’autre, comment on aime sa famille, comment on s’aime soi. Donc cela parle à tout un chacun, et je crois que je continuerai de l’explorer jusqu’à ce que j’ai 95 ans! Car il n’est pas lié à une période en particulier, mais à tous les âges de nos vies."

En attendant, cette artiste incandescente, biberonnée à Barbara, Souchon et Bashung, continue donc de Brûler le feu sur scène, avec un set long composé de titres de ce dernier album, mais aussi de balades du précédent, revisitées: "On a notamment retravaillé L’Indien version bien patate! Je tenais surtout à ce qu’on ne se contente pas de reproduire un disque, mais que ce soit un live très vivant, très joué, très senti. J’essaie d’être la plus attentive possible aux émotions du jour. Et de toute façon, on est très dépendant du public quant à la réussite du concert. C’est une traversée commune."

Devenue maman, donc, depuis son premier album, Juliette Armanet conjugue tous les bonheurs au présent. Pour les faire perdurer, elle s’efforce de concilier sa vie de femme, de mère, tout en étant sur les routes. "Je n’ai pas envie de vivre ma musique dans la souffrance, en étant en proie à un sentiment de déchirure. J’ai envie de transmettre à mon enfant le goût du live, de la scène, de cette vie de tournée. J’aime l’idée que si je m’absente il comprenne où je suis, ce que je fais."

"Etre ensemble, de manière simple"

Une fille à la fois naturelle et sophistiquée, capable de mixer un ordinaire tee-shirt orné d’un mégalodon avec des mules Dior, de se trémousser en plateform-shoes Louboutin, tout en demeurant sans prétention aucune:

"Je ne fais pas de politique, pas d’écologie, je sais seulement danser et chanter. Cela peut être une manière de parler du monde. Ce qui m’intéresse, c’est de réunir des gens dans un espace collectif d’émotions, dans un esprit fédérateur. C’est peut-être le truc le plus important en ce moment: être ensemble, de manière toute simple. En insufflant légèreté et gravité, en n’ayant pas peur de la mélancolie, et en continuant à vivre en acceptant ses blessures, ses errances, ses fragilités."

 

1. Juliette Armanet a été nominée aux Victoires de la Musique 2022 dans les catégories Artiste interprète féminine, Album de l’année pour Brûler le feu et Chanson originale pour Le dernier jour du disco.

> Juliette Armanet au Mas des Escaravatiers à Puget-sur-Argens. Mercredi 31 août à 19h30. Complet.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.