Fatal Bazooka, Tragédie, Colonel Reyel, une soirée concert plongée dans les années 2000

Pendant 5 heures, les artistes qui ont marqué le début du millénaire comme Fatal Bazooka, Tribal King ou encore Willy Denzey se sont relayés au théâtre de verdure de Nice pour offrir au public un show mémorable au cœur des années 2000.

Quentin Lazeyras Publié le 11/07/2022 à 20:27, mis à jour le 12/07/2022 à 10:34
video

"Tout part d’une blague sur un balcon en soirée. On a bien rigolé, et on s’est dit : pourquoi pas le tenter" explique Jordan Galtier co-fondateur de Chafadou production qui organise l’évènement. Chose dite, chose faîte. Moins d’un an plus tard, la Kermesse a enfin vu le jour au Théâtre de verdure de Nice. Récit.

17h30, les grilles ne sont pas encore ouvertes au public, mais en coulisses, les équipes s’activent. Tout le monde court sous un soleil ardent pour ne laisser aucun détail de côté. Les palettes de glaçons, les piles de gobelets, les caisses du vestiaire, les minutieux réglages de la sono, les morceaux de scotch numérotés sur les différents micros… tout est millimétré.


Pierre Abbate, coorganisateur précise: "Etant DJ et organisateur, j’ai voulu casser la tendance actuelle des soirées électro. J’ai souhaité booker des artistes qui nous ont fait vibrer pendant les années 2000 sur un esprit kermesse qui rappelle un certain lâcher prise où on peut venir s’éclater entre petits et grands."

De la musique au style vestimentaire, tout y est.

Les premiers DJ ambiancent les arrivants au rythme des classiques Diam’s, Sexion d’assault en passant par Britney Spears ou encore O-zone (qui avait vendu ​​750 000 exemplaire de son single Dragota din tei en 2004). Tresses colorées, bandanas typiques du début du siècle, baggies et lunettes fumées, de nombreux spectateurs ont vidé leurs vieilles armoires pour s’habiller en conséquences. Les 3.200 personnes prennent place sur les marches orangées du théâtre et le concert se lance avec l’arrivée de Colonel Reyel. 

 

"J’ai déjà organisé une dizaine de concerts ici, mais je n’ai jamais vu le théâtre de Verdure rempli comme ça à cette heure-là" confie Pierre Abbate de Chafadou production qui ne cache pas son enthousiasme.

Indémodable 

Si les morceaux ont entre 10 et 20 ans, le public n’en n’a pas oublié les paroles. Aurélie", et "Celui" de Colonel Reyel sont scandés sans hésitation par le public. Puis "le mur du son" de Willy Denzey suivi des Tribal King et leur mythique "Façon sexe" écrit il y a 16 ans à Cagnes-sur-mer. Enfin Tragédie avec "Hey-oh" morceau culte du répertoire R'n'B des années 2000 clos l’attente insoutenable des spectateurs.

Habillé d’un maillot de Basket aux couleurs de l’équipe de NBA Miami Heats et couvert d’une peau de bête, Michaël Youn Alias Fatal Bazooka débarque sur scène, masque de ski et cagoule sur le visage. Il s’élance sur les airs de l’indémodable fous ta cagoule avant d’interpréter toute sa discographie. "C’est un bonheur pour un artisan comme moi d’avoir un personnage qui vit tout seul. Cette aventure sans que ce soit désiré, ne s'est jamais arrêtée depuis 2007." explique l’artiste aux multiples facettes. Acteurs, réalisateurs, producteur scénariste et tant d’autre rôle. Mais sur scène, il se transforme en Show man. Inarrêtable, il fait vibrer son public pendant les morceaux et communique avec lui durant les interludes jusqu’à tisser une vraie complicité. Il offre des bouteilles de champagne aux spectateurs et spectatrices les plus passionnées, fait chanter Nissa la Bella à la foule, la nargue avec l’hymne du PSG et finit par naviguer sur ses fans en bateau gonflable. "J’ai kiffé de A à Z" s’exclame l’ancien étudiant niçois en sortant de scène. 

Une soirée succès pour les artistes et pour le public qui sur le bord de la promenade des Anglais chante encore quelques morceaux du concert. "La Kermesse doit se déplacer, l’objectif, c'est de sillonner les routes de France. Des municipalités nous ont déjà contactés pour importer le concept chez elles." affirme Jordan Galtier confiant pour la suite de la Kermesse et de la tournée Paranormal festival, concert qu’il organise en octobre 2022 avec son acolyte Pierre Abbate. 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.