“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Douze jeunes musiciens avec Yamaha au Théâtre Princesse Grace

Mis à jour le 12/02/2016 à 05:02 Publié le 12/02/2016 à 05:02
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Douze jeunes musiciens avec Yamaha au Théâtre Princesse Grace

Yamaha propose, samedi 13 février, à 17 h, le Junior original concert, spectacle qui réunit douze musiciens, de 7 à 15 ans, au Théâtre princesse Grace.

Yamaha propose, samedi 13 février, à 17 h, le Junior original concert, spectacle qui réunit douze musiciens, de 7 à 15 ans, au Théâtre princesse Grace.

Liévin Lefebvre, responsable pédagogique en France de Yamaha Music Foundation, explique: «Tous les élèves sont invités à présenter, ici, leur création. Ils viennent de Suède, d'Italie, de France, du Royaume-Uni, d'Allemagne et d'Espagne. Ils interpréteront leur pièce au piano. Suivra également une séance d'improvisation.»

Certes, cette soirée sera marquée par la présence sur scène d'enfants particulièrement talentueux. Mais «Ce n'est pas un concours, précise Bernard Weil, vice-président de Yamaha music Europe. Par ailleurs, notre objectif n'est pas de créer des virtuoses. Si nous réussissons à rendre les gens plus épanouis, plus heureux et plus tolérants, notre ambition sera pleinement atteinte.» «Populariser la musique», tel est le credo des représentants de Yamaha, en conférence de presse jeudi 11 février, et notamment de Wataru Miki, directeur général de Yamaha Music Foundation.

Yamaha, premier fabricant mondial d'instrument de musique, s'applique également à tisser un réseau d'école dans le monde entier. La plus proche école de Monaco est à Nice. «Nous sommes présents dans dix-sept pays européens et enseignons à 53.000 élèves», note Bernard Weil. L'épanouissement des élèves, c'est essentiellement chez nous le plaisir de créer; ce qui est unique pratiquement dans le monde.»


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.