“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Claudio Capéo: "On a l'impression d'être ailleurs à Monaco"

Mis à jour le 28/03/2017 à 11:57 Publié le 28/03/2017 à 05:07
Claudio Capéo se classe dans les meilleures ventes de disques depuis près d'un an.

Claudio Capéo se classe dans les meilleures ventes de disques depuis près d'un an. Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Claudio Capéo: "On a l'impression d'être ailleurs à Monaco"

Le chanteur et accordéoniste Claudio Capéo enchaîne les projets depuis maintenant un an. De passage à Monaco le 29 avril prochain, il se produira à l'Espace Léo-Ferré

Éliminé à l'étape des battles l'année dernière dans The Voice, Claudio Capéo se hisse pourtant en tête des ventes de disques en France. Sélectionné par Florent Pagny dans le télécrochet, il a été repéré par un producteur dès sa sortie de l'émission. Puis tout s'enchaîne : premier album, concerts, tournée. Sa vie d'adolescent qui « grattait » dans sa chambre semble bel et bien révolue.

Comment avez-vous démarre dans la musique?
J’ai commencé l’accordéon à l’âge de 6 ans, et puis le chant est venu très vite après. Avec mes potes, on jouait autour d’un feu avec nos djembés et nos guitares. On faisait les cons et puis c’est vrai qu’on se met vite à fredonner. À ce moment-là, je me suis dit, pourquoi pas? C’était vraiment histoire de prendre du plaisir entre potes. Les choses se sont accélérées quand j’ai commencé à travailler chez Fly. J’étais souvent en extérieur avec mon ami Jamel et je chantais des trucs. Un jour, il m’a dit qu’il y avait vraiment moyen de faire quelque chose et il m’a poussé à m’y mettre plus sérieusement. Je me suis entraîné dans ma piaule, je ne chantais jamais devant mes parents, j’étais super timide, donc c’est vrai que le chant m’a vraiment ouvert l’esprit.

Pourquoi avoir décidé de vous inscrire à The Voice?
Eh bien, je jouais tous les ans au Printemps de Bourges avec mon groupe, sur le trottoir, histoire de nous faire connaître un peu, et il y avait un directeur de casting qui venait tout le temps me voir pour me dire de passer le casting de The Voice. Je n’y croyais pas vraiment et puis ça ne me plaisait pas. Mais mes amis m’ont poussé, donc j’ai sauté le pas. J’ai passé les auditions à l’aveugle mais j’ai été éliminé à l’étape des battles. Je ne suis pas resté longtemps mais ça m’a énormément apporté. C’est incroyable ce qui m’arrive.

Oui, vous avez été éliminé assez vite, pourtant vous avez un parcours extraordinaire!
En fait quand je me suis inscrit à l’émission et que j’ai passé le tout premier casting, il y avait un producteur qui cherchait une voix cassée.
Du coup, le directeur de casting lui a parlé de moi. L’émission n’avait même pas encore commencé et j’avais déjà été repéré en fait. J’ai fait deux émissions et quand je suis sorti de scène le soir de mon élimination, j’avais un producteur qui m’attendait, prêt à me faire signer.

Comment s’est déroulée la création de cet album?
J’avaisdéjà des morceaux en stock mais cette fois, ça a été une façon totalement différente de voir les choses. C’est génial parce que j’ai pu bosser avec des auteurs-compositeurs, des équipes qui ont pu m’accompagner. Je les prenais pour mes psys (rires), je leur ai raconté toute ma vie, et on a pu faire de belles choses. On est resté un mois, nuit et jour dans le studio, puis l’album est né.

C’est la première fois que vous venez à Monaco?
Non, j’y suis déjà allé une fois parce que je vais très souvent en vacances dans la région. On a vraiment l’impression d’être ailleurs ici. J’ai hâte de venir y jouer, on était super content quand on a appris qu’on avait une date à Monaco.  Et puis j’ai des potes qui ne sont jamais venus donc ça va être l’occasion de faire les touristes!

Vous avez regardé la nouvelle saison de The Voice?
Non pas vraiment, j’ai regardé quelques extraits sur Facebook mais c’est vrai que je suis rarement chez moi et je n’ai plus le temps de regarder la télé, en même temps tant mieux! J’ai repéré une petite jeune de 16 ans qui en paraissait 30. Je ne me souviens plus de son nom mais elle a chanté du Bashung, c’était vraiment bien!

Quels sont vos projets pour 2017?
La tournée, la tournée, la tournée! On a des dates jusqu’en mars 2018, le but est vraiment de rencontrer les gens, de prendre notre temps. Et puis on sera aussi programmés pour des festivals à l’été 2018. Je commence aussi à gratter quelques lignes pour le prochain album et on prévoit aussi des featuring, j’ai des idées qui arrivent, l’important c’est de prendre du plaisir.


Savoir+
Concert le 29 avril 2017à 20h30à l’Espace Léo-Ferré. Placement libre assis: 28 euros. Location points de vente habituels. Forfait parking: 3 euros.
Rens : + 377.93.10.12.10.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.