“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ce cardiologue du CHPG et ses confrères vont chanter dimanche en faveur d'une association humanitaire

Mis à jour le 28/11/2018 à 08:35 Publié le 28/11/2018 à 08:34
Les médecins du CHPG, dont le professeur Saoudi (à droite), répètent d’arrache-pied au Centre Rainier-III.

Les médecins du CHPG, dont le professeur Saoudi (à droite), répètent d’arrache-pied au Centre Rainier-III. Photo DR

Ce cardiologue du CHPG et ses confrères vont chanter dimanche en faveur d'une association humanitaire

Le professeur Nadir Saoudi, chef de service de cardiologie du CHPG, relance le "Cabaret médical" et sera sur le devant de la scène de la Salle des Étoiles ce dimanche soir. Une soirée au bénéfice de Monaco Aide et Présence

Cardiologue de renom, Nadir Saoudi est également chanteur, comédien et danseur. À l’initiative du "Cabaret médical", il se produira dimanche 2 décembre dans la mythique salle des Étoiles avec des professionnels de la scène et… de la médecine. 

Ils seront soixante sur scène, dont une vingtaine du Centre Hospitalier Princesse-Grace, des Carabiniers du prince et des enfants de l’école internationale.

Ceux qui sont passés entre ses mains pour le placement d’un pacemaker le savent: le chef de service de cardiologie chante en pratiquant son geste médical. Cela peut paraître un peu excentrique, c’est surtout la marque d’un talent qui s’exprime sans hésitation et qui a aussi ses vertus thérapeutiques. "Les malades se sentent soudain décontractés et oublient totalement l’intervention."

De nouveau sur scène? C’est presque un second métier!
Le spectacle de dimanche sera le cinquième "Cabaret médical", après deux ans et demi d’absence. C’est un travail de titan, surtout depuis septembre. C’est un spectacle d’une heure quarante,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct